NOUVELLES
10/01/2014 09:21 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Seulement 74 000 nouveaux emplois aux États-Unis

Les créations d'emploi aux États-Unis sont tombées en décembre à leur plus bas niveau depuis trois ans, mais cette rechute devrait être passagère dans la mesure où elle semble s'expliquer en partie au moins par l'impact du froid glacial qui s'est abattu sur une partie du pays.

Les créations d'emplois ont chuté à 74 000, leur plus bas niveau depuis janvier 2011, après 241 000 embauches en novembre, montrent les statistiques officielles publiées vendredi. Les analystes prévoyaient une hausse plus marquée.

Le taux de chômage, calculé selon une méthode distincte, a reculé de 0,3 point le mois dernier, à 6,7 %, son niveau le plus faible depuis octobre 2008, entre autres à cause de la sortie de certains Américains du marché du travail.

L'emploi dans le secteur de la construction a diminué en décembre pour la première fois depuis le mois de mai, tandis que l'emploi dans le secteur de l'hôtellerie et des loisirs a très faiblement augmenté, ce qui laisse penser que la vague de froid sur une partie du territoire américain a retardé les embauches.

Alors que les États-Unis enregistraient des créations d'emplois, Statistique Canada annonçait de son côté la perte de 45 900 postes en décembre et un bond de son taux de chômage de 0,3 point de pourcentage, à 7,2 %.

Il faut savoir que les taux de chômage au Canada et aux États-Unis ne représentent pas exactement la même réalité et qu'il peut être hasardeux de les comparer. Selon les économistes, règle générale, il faut déduire au moins 1 % du taux officiel canadien lorsqu'on le compare au taux américain.

PLUS:rc