NOUVELLES
10/01/2014 12:38 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

RCA: Ban demande une montée en puissance rapide de la Misca

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a réclamé vendredi de l'Union africaine qu'elle fasse monter plus vite en puissance la Misca, la force d'interposition panafricaine présente en République centrafricaine (RCA).

Cette force, dont les éléments pourraient passer ensuite sous pavillon des Nations unies, doit compter 6.000 hommes à effectif complet mais l'Union africaine n'a réussi à réunir que 3.500 soldats pour l'instant, dont 1.200 Tchadiens.

"Le plafond autorisé de 6.000 hommes n'a pas été atteint encore, je demande instamment à l'Union africaine d'accélérer le déploiement complet de ces soldats", a déclaré M. Ban au cours d'une conférence de presse, constatant que "la situation a empiré" en RCA malgré la présence des soldats africains et de 1.600 militaires français.

Interrogé sur la démission du président centrafricain Michel Djotodia et de son Premier ministre, il a dit en avoir "pris note" et a demandé la restauration rapide de l'ordre constitutionnel et l'Etat de droit dans le pays. "Il n'y a pas de gouvernement ou d'institution qui fonctionne (..) il devrait y avoir un rétablissement rapide et complet des institutions", a-t-il souligné.

Les Nations unies, a-t-il affirmé, vont continuer à fournir de l'aide humanitaire aux quelque 2 millions de personnes qui en ont besoin en RCA. "L'ONU s'efforce au maximum d'aider la République centrafricaine à sortir de cette crise terrible et à construire la paix", a-t-il ajouté.

"J'exhorte tous les acteurs politiques (en RCA) à s'efforcer de restaurer la sécurité et l'Etat de droit et de traiter les causes sous-jacentes de l'instabilité qui persiste" dans le pays, a encore déclaré M. Ban. "Nous devons renforcer la mission menée par les Africains et faire plus pour éviter que la spirale de la violence ne s'étende".

avz/jca

PLUS:hp