NOUVELLES
10/01/2014 06:14 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Le président Hollande aurait une liaison avec une actrice, selon un magazine

PARIS - Le président français, François Hollande, menace d'intenter une action en justice après la publication d'informations voulant qu'il ait une liaison secrète avec une actrice française — alors que les médias français ont pourtant l'habitude de fermer les yeux sur les indiscrétions des présidents.

Le magazine à potins Closer a publié vendredi des images montrant un garde du corps et un homme casqué qui serait le chef de l'État rejoignant en scooter l'appartement de Julie Gayet. Mme Gayet avait joué dans une annonce publicitaire pour la campagne de M. Hollande en 2012.

Les médias français doivent respecter des règles très strictes de protection de la vie privée, et ils ont une longue tradition de ne pas s'intéresser à la vie privée des personnages publics. La presse française n'a ainsi jamais révélé l'existence de la fille que l'ancien président François Mitterand avait eue avec sa maîtresse, jusqu'à ce que le président lui-même soit vu en public avec l'enfant.

Cette tradition du secret est toutefois mise à mal depuis que le prédécesseur de M. Hollande, Nicolas Sarkozy, a divorcé de sa femme, Cécilia, qui lui était infidèle, pour épouser l'actrice et chanteuse Carla Bruni.

Les blogueurs et autres sources en ligne ont profité de la curiosité du public pour repousser les frontières de la vie privée française. «Closer» avait précédemment publié des photos de Kate, la femme du prince William, les seins nus.

Dans une déclaration, M. Hollande a affirmé qu'il déplorait profondément les atteintes au respect de la vie privée auquel il dit avoir droit comme tout citoyen. Bien qu'il n'aborde pas l'affaire alléguée, il ajoute qu'il évalue les mesures possibles, y compris le recours aux tribunaux.

François Hollande ne s'est jamais marié. Il a eu quatre enfants avec l'ancienne candidate à la présidence Ségolène Royal et a vécu au cours des dernières années avec la journaliste Valérie Trierweiler, considérée comme la première dame de France.

L'avocat et l'agent de Mme Gayet n'ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaires. L'actrice, qui a joué dans une cinquantaine de films et qui participe parfois à des émissions télévisées, vante l'humilité et la personnalité de M. Hollande dans l'annonce électorale, ajoutant qu'il s'agit de quelqu'un «qui sait bien écouter».

Elle a notamment joué dans le plus récent film de Bertrand Tavernier, «Quai d'Orsay»; dans le film québécois «La turbulence des fluides»; et dans la série télévisée «Les rois maudits».

Selon «Closer», les images montrent un garde du corps de M. Hollande à la porte de l'édifice de Mme Gayet le soir du 30 décembre. Un motocycliste y dépose ensuite un homme casqué. Le même garde du corps escorte cet homme le matin suivant.

Le magazine, qui est connu pour ses photos osées et ses potins, estime que cette histoire suscite des préoccupations quant à la sécurité du président, s'il choisit de circuler avec un seul garde du corps à l'arrière d'une moto. L'éditeur du magazine a affirmé avoir refusé de retirer l'histoire.

«C'est un président normal, une personne normale. C'est un président qui est tombé amoureux (...). Il faut vraiment dédramatiser ces images», a déclaré l'éditeur Laurence Pieau sur les ondes de la radio Europe-1.

On ne sait pas quel impact cette affaire, si elle est vraie, pourrait avoir sur la présidence de M. Hollande. Sa popularité est déjà très faible, les Français étant frustrés de son incapacité à réduire le chômage et à relancer l'économie.

Mme Gayet avait poursuivi, l'an dernier, des sites Web français qui avaient commencé à ébruiter sa présumée liaison avec le président.

«Closer» indique que l'appartement de Mme Gayet se trouve dans le même district parisien que le palais présidentiel, et que M. Hollande et l'actrice s'y rencontrent secrètement depuis le mois de juin.

PLUS:pc