NOUVELLES
10/01/2014 07:29 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Le Liban va remettre corps d'un jihadiste à l'ambassade saoudienne (juge)

Un magistrat libanais a autorisé vendredi la remise à l'ambassade d'Arabie saoudite du corps d'un de ses ressortissants soupçonné d'être lié à al-Qaïda.

"Le corps de Maged al-Maged va être transféré à l'ambassade saoudienne et être rapatrié du Liban vers son pays", a affirmé à l'AFP le procureur Samir Hammoud, qui a autorisé le rapatriement.

Ce jihadiste saoudien né en 1973 est mort la semaine dernière pendant sa détention par les autorités militaires. Selon une source judiciaire, il souffrait d'une maladie rénale et son état de santé était mauvais.

M. Maged est soupçonné d'être le chef des Brigades Abdallah Azzam, groupe jihadiste lié à Al-Qaïda qui avait revendiqué en particulier un attentat devant l'ambassade d'Iran à Beyrouth ayant fait 25 morts en novembre.

Selon des sites islamistes, Maged al-Maged a été révélé en 2012 comme l'"émir", soit le chef des Brigades Abdallah Azzam.

Ce groupe jihadiste, créé en 2009, figure sur la liste américaine des "organisations terroristes" et avait revendiqué dans le passé des tirs de roquettes sur le nord d'Israël à partir du Liban. D'après le département d'Etat, ce groupe opère à la fois au Liban et dans la Péninsule arabique.

En 2009, la justice libanaise avait condamné Maged al-Maged par contumace à la prison à vie pour appartenance à Fatah al-Islam.

str-ser/sk/fcc

PLUS:hp