NOUVELLES
10/01/2014 01:15 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Guantanamo: un prisonnier jusque-là considéré dangereux pourrait être transféré (experts militaires)

Des experts militaires ont recommandé le transfert d'un prisonnier yéménite de Guantanamo, en contradiction avec les ordres qui étaient jusque-là de maintenir en prison ce jihadiste considéré comme dangereux par les Américains, selon des responsables du Pentagone vendredi.

Cet avis intervient alors que l'administration du président Barack Obama redouble d'efforts pour tenter de fermer la prison controversée située sur une base militaire au sud-est de Cuba. Le mois dernier, deux détenus algériens (contre leur gré), deux Saoudiens et deux Soudanais ont ainsi été renvoyés dans leur pays, alors que trois Ouïgours, des Chinois de confession musulmane, ont été transférés en Slovaquie.

Le prisonnier yéménite en question, Mahmoud al-Mujahid, qui aurait servi de garde du corps à Oussama ben Laden, était jusqu'à présent considéré comme trop dangereux pour être transféré et les responsables du Pentagone interrogés n'ont pas précisé sur quelle base ils ne le trouvent plus dangereux aujourd'hui.

Selon un document du département de la Défense qui avait fuité en 2008, Mahmoud al-Mujahid a été capturé par les autorités pakistanaises en décembre 2001 et il était considéré comme un jihadiste pur et dur.

Il s'agit du premier avis délivré par ce groupe d'experts militaires nommés en mars 2011 par l'administration Obama. Ce "Periodic Review Board" (PRGB), l'équivalent d'un comité de révision des peines dans les juridictions civiles, se réunit périodiquement pour étudier la situation des prisonniers de Guantanamo. Un précédent comité, nommé sous l'administration Bush, avait établi une liste de prisonniers libérables dont il reste aujourd'hui 82 autres hommes.

Par consensus, les membres du PRB ont estimé que Mahmoud al-Mujahid ne représente plus un danger significatif pour les Etats-Unis et qu'il peut donc être transféré, sous réserve que le prisonnier soit bien traité de retour dans son pays, selon le Pentagone.

Le département de la Défense a précisé que le détenu pourrait être rapatrié dans son pays natal, le Yémen, ou dans un pays tiers.

Cependant, cette décision ne signifie pas qu'il va être transféré rapidement puisque les autorités américaines ont été assez réticentes ces derniers temps à rapatrier des Yéménites dans leur pays en raison de craintes pour leur sécurité là-bas. Ainsi, des dizaines d'autres prisonniers de Guantanamo ont été déclarés transférables mais restent derrière les barreaux.

ddl/bdx/rap/chv

PLUS:hp