NOUVELLES
10/01/2014 07:00 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Déraillement au N.-B.: la situation s'améliore à Plaster Rock

CP

Les personnes évacuées à la suite du déraillement d'un train de marchandises au Nouveau-Brunswick, dans la région de Plaster Rock, reçoivent des nouvelles encourageantes.

Le feu qui faisait rage dans le wagon de pétrole brut provenant de l'Ouest canadien s'est éteint jeudi soir, ainsi que le feu de diesel qui brûlait dans une locomotive.

Il n'y a plus, vendredi matin, que deux petits feux, dans deux wagons contenant du gaz de pétrole liquéfié. Seuls trois pompiers sont sur place, et les autorités espèrent maîtriser ces feux vendredi.

Plusieurs wagons d'un train se sont renversés mardi soir non loin de la municipalité. Certains des wagons qui ont déraillé contenaient des produits inflammables. L'incendie s'est déclaré peu après.

Vendredi matin, constatant l'évolution de la situation, le chef de la brigade des pompiers de Plaster Rock, Tim Corbin, s'est dit de plus en plus heureux.

Entre-temps, les 150 résidents évacués ne savent toujours pas quand ils pourront rentrer chez eux. Ils peuvent pénétrer dans le périmètre d'évacuation de façon périodique pour vérifier l'état de leur propriété.

Selon la mairesse de Plaster Rock, Alexis Fenner, le moral est bon dans la collectivité malgré tout. Les gens prennent leur mal en patience, explique-t-elle.

L'enquête sur le déraillement se poursuit

L'air dans les environs n'est pas toxique. Les enquêteurs ont donc pu s'approcher, et les équipes du CN dégagent du site tous les wagons qu'elles peuvent déplacer. Les équipes ont fait ce travail durant toute la nuit, et les travaux se poursuivent vendredi.

Cela facilitera la tâche pour maîtriser les derniers feux, et les enquêteurs pourront examiner d'autres pièces.

Jeudi, le Bureau de la sécurité des transports a expliqué qu'on avait remarqué une roue endommagée et un rail rompu.