VIDEO
10/01/2014 06:28 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

À la reconquête des villes

Avant, à Denver, le centre-ville était mort après 17 h. Aujourd'hui, il grouille de vie, et les nouveaux quartiers se multiplient. Voici l'histoire d'une révolution urbaine, qui touche non seulement Denver, mais de nombreuses villes en Amérique du Nord.

Un reportage de Michel Labrecque à Désautels le dimanche

Ce n'est pas encore définitif, mais les villes comme Denver sont en train de reprendre une partie du terrain perdu à la banlieue. Et la banlieue elle-même est à l'aube d'une révolution qui pourrait la rendre plus semblable à la ville!

C'est ce que nous allons vous raconter, en plusieurs chapitres, en première heure de Désautels le dimanche. Est-ce le début de la fin de l'étalement urbain, qui semble ne jamais vouloir se terminer?

Visite guidée du centre-ville de Denver avec Lorynn Rhodes, organisatrice d'événements au Downtown Denver Partnership :

À la fin des années 80, le centre-ville de Denver, au Colorado, était littéralement mort après 17 h. Une mobilisation massive des politiciens, des citoyens et des gens d'affaires a complètement inversé ce courant.

Aujourd'hui, le centre de Denver est habité 24 heures sur 24. De vieux quartiers autrefois dangereux ont été restaurés, et de nouveaux quartiers se multiplient.

L'effet « trou de beigne »

Depuis les années 60, les citoyens de la classe moyenne ont fui le centre-ville vers les banlieues pour réaliser le rêve du bungalow et de la cour arrière. Grâce aux autoroutes, ils sont allés toujours plus loin, vers des banlieues de plus en plus construites en fonction de la voiture.

On s'est mis à craindre l'effet « trou de beigne » : un centre-ville vide entouré de banlieues dispersées.

Aux États-Unis, le phénomène a été encore plus accentué, à cause de la criminalité et des facteurs raciaux. Hors de Boston et de San Francisco, les grandes villes américaines se sont littéralement vidées de leurs classes moyennes et aisées.

Les métropoles canadiennes comme Montréal,Toronto et Vancouver ont réussi, parfois difficilement, à conserver un centre-ville dynamique. Mais les villes plus petites ont été secouées. Et l'étalement urbain s'est poursuivi partout.

En pleine renaissance

Aujourd'hui, les centres-villes semblent en pleine renaissance. À Montréal, Toronto, Québec, Calgary et Vancouver, les projets de condominiums et de nouveaux quartiers se multiplient.

Et aux États-Unis, un vaste mouvement urbain, porté par de jeunes professionnels, est en train de faire renaître de nombreux centres-villes.

La banlieue aussi se transforme

Des courants comme le « nouvel urbanisme » veulent aussi transformer la banlieue : plus de densité, des rues principales où les gens peuvent se déplacer à pied ou à vélo pour faire leurs courses et se rendre au travail.

Et vous? En vue de l'émission, nous vous posons la question : le génie sort de la bouteille et vous offre un voeu pour améliorer votre ville; que souhaitez-vous? Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.

PLUS:rcvideo