NOUVELLES
09/01/2014 04:37 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Wall Street tâtonne avant l'emploi et la saison des résultats

La Bourse de New York a terminé en légère baisse jeudi en dépit d'un nouveau signe d'amélioration de l'emploi américain, nerveuse à l'orée de la saison de résultats: le Dow Jones a cédé 0,11% et le Nasdaq 0,23%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones a glissé de 17,98 points à 16.444,76 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 9,42 points à 4.156,19 points.

L'indice élargi S&P 500 a quant à lui gagné 0,03% (+0,64 point) à 1.838,13 points.

Portés par un léger vent d'optimisme en début de séance, les indices boursiers new-yorkais ont peu à peu été gagnés par la nervosité croissante des courtiers à l'approche de rendez-vous majeurs.

De bonnes nouvelles sur le front de l'emploi ces derniers jours, avec la hausse des créations d'emplois dans le privé annoncée mercredi et la baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage révélée jeudi, ont laissé augurer un bon rapport mensuel sur le secteur vendredi.

"Or, la crainte des investisseurs, c'est qu'un très bon chiffre demain incite les membres de la Fed (la Réserve fédérale américaine) à devenir plus agressifs dans la réduction de son programme de rachats d'actifs", a noté Gregori Volokhine, gérant du fonds Meeschaert America.

La banque centrale, qui a injecté 85 milliards de dollars de liquidités par mois dans le système financier depuis plus d'un an, a entamé en décembre une modeste réduction de 10 milliards de dollars sur ces achats et prévoit de continuer de diminuer graduellement ce soutien, au fil des signes d'embellie de l'économie américaine, avant tout de l'emploi.

Et "ce qui était nouveau dans les minutes" de la dernière réunion du comité directeur de la Fed en décembre publiées mercredi, "c'était la détermination dans le ton de ses membres dirigeants à réduire leur soutien", a relevé M. Volokhine. Donc si le rapport demain est bien meilleur qu'attendu, "ce ne sera peut-être pas 10 milliards mais 20 milliards de dollars de réduction qui seront annoncés la prochaine fois", a-t-il averti.

Ajoutant à ces craintes, Janet Yellen, qui va remplacer Ben Bernanke à la tête de la Réserve fédérale le 1er février, a estimé jeudi dans un entretien à Time Magazine que la croissance de l'économie américaine devrait s'accélérer cette année.

Sur le plan des entreprises, "une certaine nervosité (...) s'empare des opérateurs avant le début officieux de la saison des résultats" marqué dans la soirée par les chiffres trimestriels du géant de l'aluminium Alcoa, a noté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

Jugés de mauvais augure, les résultats trimestriels de l'enseigne de produits domestiques Bed Bath and Beyond sont ressortis moins bons qu'attendu.

Le marché obligataire a avancé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,963% contre 2,993% mercredi soir et celui à 30 ans à 3,873% contre 3,903% à la précédente clôture.

ppa/sl/rap

PLUS:hp