NOUVELLES
09/01/2014 01:18 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Tunisie: nouveaux affrontements dans une cité populaire de Kasserine

Des affrontements violents ont opposé des manifestants aux forces de l'ordre tunisiennes jeudi tout l'après-midi à Kasserine (centre-ouest), a constaté jeudi un journaliste de l'AFP.

Ces affrontements ont opposé des centaines de manifestants aux policiers et militaires, certains à bord de blindés, dans la cité Ennour, un quartier populaire.

Les autorités n'ont donné aucune information officielle sur ces heurts, mais une source policière a fait état de huit blessés dans leurs rangs.

En début de soirée, des heurts sporadiques avaient encore lieu.

La région de Kasserine connaît des heurts de ce type depuis deux jours et plusieurs bâtiments officiels y ont été incendiés.

L'armée est déployée depuis des mois dans cette région du centre-ouest du pays en raison de la présence d'un groupe armé lié à Al-Qaïda près de la frontière algérienne.

L'entrée en vigueur d'une série de taxes sur les moyens de transports privés et professionnels a été l'un des catalyseurs du mouvement. Juste avant de démissionner jeudi, le premier ministre Ali Larayedh a suspendu l'application de ces impôts.

Les questions sociales dans les régions intérieures de la Tunisie, parmi les plus déshéritées du pays, étaient déjà au coeur de la révolution de janvier 2011 qui a renversé le régime de Zine El Abidine Ben Ali.

str-alf/fcc

PLUS:hp