NOUVELLES
09/01/2014 05:23 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Le règlement de l'affaire Alcoa est positif pour SNC-Lavalin, selon un analyste

MONTRÉAL - Le règlement d'une affaire de pots-de-vin qui impliquait Alcoa à Bahreïn est une chose positive pour SNC-Lavalin (TSX:SNC) et il laisse penser que le géant de l'ingénierie fera face à des sanctions de moins de 196 millions $ relativement aux paiements inappropriés qu'il a révélés il y a près de deux ans, a affirmé jeudi un analyste de l'industrie.

Une filiale d'Alcoa a plaidé coupable jeudi et, avec sa société mère, elle devra verser un total de 384 millions $ US en guise de pénalités pour avoir soudoyé des responsables de Bahreïn par l'entremise d'intermédiaires londoniens.

Ces pénalités découlent de plus de 110 millions $ US de paiements illégaux faits à des responsables de Bahreïn.

Maxim Sytchev, de Dundee Securities, a affirmé que le ratio de 1:3,5 entre les paiements illégaux et les amendes imposées dans le cadre de l'affaire Alcoa laissait croire que les amendes dont pourrait écoper SNC-Lavalin ne dépasseront pas 200 millions $, ou environ 40 pour cent de son flux net au troisième trimestre.

SNC-Lavalin n'est pas en mesure de «spéculer» au sujet d'éventuelles amendes «puisqu'il n'y a pas de parallèle (...) entre le dossier d'Alcoa et le nôtre», a écrit dans courriel la porte-parole de l'entreprise, Lilly Nguyen.

En mars 2012, le géant montréalais de l'ingénierie a révélé avoir identifié des paiements inappropriés d'une valeur de 56 millions $ faits par d'anciens dirigeants de l'entreprise, dont certains font aujourd'hui face à des accusations de fraude relativement à la construction du Centre hospitalier de l'Université de Montréal.

Les actions de CNC-Lavalin ont terminé la séance de jeudi à 48,74 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 52 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc