NOUVELLES
09/01/2014 05:35 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Grèce: enquête et arrestations sur des soupçons de vaste fraude bancaire

Deux ex-responsables de l'ancienne banque postale hellénique et un homme d'affaires grec de premier plan, au coeur d'une enquête sur des soupçons de fraude bancaire, ont été interpellés par les autorités grecques qui recherchent d'autres suspects, a-t-on appris jeudi de source policière et judiciaire.

Les arrestations sont intervenues depuis mercredi soir et visent, selon cette source policière, deux anciens hauts responsables de l'établissement bancaire et une figure du monde des affaires grec.

Un magistrat anti-corruption enquête sur des malversations présumées, via des prêts bancaires non garantis, au sein de l'ancienne banque postale Hellenic Postbank, détenue majoritairement par l'Etat et rachetée cet été par la banque privée Eurobank.

Selon l'agence de presse grecque ANA (semi-officielle), les soupçons portent sur des pertes supérieures à 400 millions d'euros enregistrées par la banque postale dans les années 2000 à la suite de ces prêts douteux pour lesquels aucun élément d'actif n'était donné en garantie.

Au moins sept mandats d'arrêts ont été émis, selon une source policière.

Parmi les personnes recherchées figure l'ancien PDG de la banque postale, Angelos Filippidis, qui a assuré, depuis l'étranger où il est en déplacement, se tenir à la disposition de la justice.

"Tous les prêts ont été accordés à l'unanimité des décisionnaires et toutes les procédures ont été respectées", a-t-il déclaré à la radio Skai jeudi.

Il a souligné que le taux de créances douteuses d'Hellenic Postbank était de loin inférieur à celui des autres banques grecques frappées par la crise.

C'est d'ailleurs à cause de la crise que la Banque postale grecque avait dû être scindée en deux entités, celle dotée d'actifs sains ayant été acquise par Eurobank dans le cadre de la vaste restructuration du secteur bancaire national bouclée cet été.

Plusieurs enquêtes judiciaires sur de retentissantes affaires de corruption ont été dévoilées en Grèce ces dernières semaines alors que le gouvernement met en avant sa détermination à lutter contre les malversations financières qui ont coûté cher au pays avant la crise.

str-jph/smk/ros

PLUS:hp