NOUVELLES
09/01/2014 09:15 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Emeutes de 2011 à Londres: Cameron appelle au calme après une enquête controversée

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé jeudi au calme et au "respect" des conclusions de l'enquête sur les circonstances de la mort d'un homme tué par la police, un incident qui avait provoqué de violentes émeutes en 2011.

"Nous devons respecter les procédures judiciaires dans ce pays, nous devons respecter les conclusions des procès et le travail des jurés", a déclaré M. Cameron sur la radio BBC London.

Mercredi, la justice britannique avait conclu que la police avait agi "dans son droit" en tuant Mark Duggan, un métis connu des services de police qui n'était pas armé au moment des faits, le 4 août 2011. Cet incident avait déclenché quatre nuits d'émeutes et de pillages au Royaume-Uni, faisant cinq morts.

"J'ai beaucoup de respect pour la tante de Mark Duggan qui a dit (jeudi) que la famille souhaitait saisir de nouveau la justice plutôt que d'aller dans la rue", a encore dit M. Cameron, avant de reconnaître que le Royaume-Uni était toujours confronté à des problèmes de "discrimination".

"Nous n'avons pas résolu tous les problèmes. Il y a toujours des préjudices liés aux races, il y a toujours des discriminations", a-t-il admis. "Nous avons fait d'énormes progrès au cours des dernières années, mais il y a toujours encore à faire."

Dans un souci de désamorcer d'éventuelles tensions, Scotland Yard a annoncé que la police armée à Londres allait porter, à titre d'expérimentation, des caméras pour enregistrer ses faits et gestes.

"Nous voulons voir si cela peut être un moyen efficace d'enregistrer des preuves et rassurer le public", a expliqué le patron de Scotland Yard, Bernard Hogan-Howe.

Ce dernier a rencontré jeudi des représentants de Tottenham, le quartier où vivait Mark Duggan. La famille, qui avait fait part de sa colère mercredi soir à l'annonce des conclusions de la justice, n'a cependant pas souhaité y participer.

Selon elle, le père de famille de six enfants - condamné à des "peines légères" pour possession de cannabis et vol - a été "exécuté". La famille a prévu d'organiser ce week-end "une veillée très pacifique", en mémoire du jeune homme de 29 ans, a annoncé le révérend Nims Obunge, qui avait célébré les funérailles de Mark Duggan à Tottenham.

La situation était calme jeudi à la mi-journée dans la capitale, où la police a été placée en état d'alerte en cas de troubles. "Nous n'avons pas d'information (...) indiquant que des personnes souhaiteraient causer des troubles. Mais (...) nous sommes en alerte maximum", a déclaré le numéro 2 de Scotland Yard, Mark Rowley.

Les forces de sécurité n'étaient toutefois pas visibles jeudi à Tottenham.

La tante de Mark Duggan, Carole Duggan, a appelé au calme sur la BBC: "Plus de manifestations, plus de violence (...). Nous devons combattre (ce verdict) pacifiquement, via les voies légales."

De son côté, le maire de Londres, Boris Johnson a écrit à la ministre de l'Intérieur Theresa May pour demander que la police soit équipée de canons à eau dans la capitale.

bed/dh/mr

PLUS:hp