NOUVELLES
09/01/2014 09:08 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Croatie: début du procès d'un "prêtre playboy" accusé d'avoir détourné un million d'euros

Le procès en justice d'un "prêtre playboy" croate et de son amante présumée, accusés d'avoir détourné plus d'un million d'euros, s'est ouvert jeudi à Split (sud), une affaire sans précédent en Croatie, pays très catholique.

Le franciscain Sime Nimac, 35 ans, ancien prêtre de la paroisse de Baska Voda, près de Split, est inculpé pour avoir détourné 1,3 million d'euros provenant de la vente d'un terrain de l'Eglise, sans en avoir informé sa hiérarchie ecclésiastique.

Une employée de banque, Jasna Bilonic, qui, selon la presse locale, avait été l'amante du prêtre à l'époque des faits, est également inculpée dans ce procès, elle pour avoir aidé Fra Nimac à transférer l'argent de la vente du terrain sur un compte privé, selon l'acte d'inculpation.

Les deux prévenus ont plaidé non coupable à l'ouverture du procès devant un tribunal régional à Split, a dit à l'AFP une porte-parole du tribunal.

Fra Nimac a vendu en 2012 quelque 40.000 mètres carrés de terrains de l'Eglise à Baska Voda, sur le littoral croate, sans approbation écrite de la province franciscaine de Split.

Sime Nimac, décrit par la presse locale comme un bel homme amateur de vêtements et d'objets de luxe, et Jasna Bilonic, comme une "blonde fatale", sont accusés d'avoir ensuite utilisé une partie du montant pour acheter des "propriétés de valeur", notamment un yacht et une voiture haut de gamme.

Durant l'enquête, quelque 300.000 euros ont été découverts sur un compte appartenant à Mme Bilonic.

S'ils sont reconnus coupables, ils encourent une peine maximale de 10 ans de prison.

Près de 90% des 4,2 millions de Croates sont catholiques.

ljv/rus/mr

PLUS:hp