DIVERTISSEMENT
09/01/2014 08:20 EST

Ici Radio-Canada Télé: tout est possible pour le «Bye Bye»

Radio-Canada.ca

Avec des cotes d’écoute cumulatives de 4 149 000 téléspectateurs pour ses deux présentations, le 31 décembre et le 1er janvier, le Bye Bye 2013 a réjoui la direction d’Ici Radio-Canada Télé bien au-delà de ses attentes. Un large sourire aux lèvres, Louise Lantagne, directrice générale de la télévision d’état, a tracé son bilan des émissions spéciales de fin d’année avec le Huffington Post Québec et a par le fait même laissé entendre que tout est possible pour le Bye Bye 2014.

«On est complètement, entièrement satisfaits, et pas juste des cotes d’écoute, a précisé Madame Lantagne. On est contents de toute la soirée du 31 décembre, d’Un air de famille, Flack vers le futur, En direct de l’univers, Infoman et, bien sûr, le Bye Bye. C’était une programmation diversifiée, une façon différente de commencer l’année. Chaque émission a son propre style. On est vraiment ravis, et je pense que la population est contente. On peut dire que tout le monde s’est donné à 150%!»

RBO l’an prochain ?

Les dirigeants d’Ici Radio-Canada Télé revenaient à peine de vacances qu’ils rencontraient déjà les journalistes à l’occasion des visionnements de presse de Série noire et Trauma V, deux de leurs gros canons de l’hiver, en début de semaine. Louise Lantagne a affirmé que la réflexion concernant l’équipe qui construira le Bye Bye 2014 n’est pas encore entamée. À en croire ses paroles, on peut déduire que toutes les avenues seront envisagées.

«C’a l’air qu’on repart à zéro, a-t-elle détaillé. Louis (Morissette) a dit qu’il n’en ferait pas l’année prochaine. Peut-être un jour, mais pas l’an prochain. On a jusqu’au mois d’avril ou mai, environ, pour décider qui fera le Bye Bye

Maintenant qu’il semble acquis que Louis Morissette ne prendra pas les commandes de la prochaine revue humoristique de l’année, d’emblée, les yeux se tournent vers les membres de Rock et Belles Oreilles, qui avaient accompli un formidable boulot avec les Bye Bye de 2006 et de 2007. Guy A.Lepage, André Ducharme, Bruno Landry et Yves P. Pelletier pourraient-ils être pressentis pour prendre le relais?

«RBO nous a donné de très bons Bye Bye, a lancé Louise Lantagne avec un sourire mystérieux. Mais, pour l’instant, Guy A.Lepage est encore dans le Sud… (rires) On va penser à tout ça.»

«Peut-être, aussi, qu’on va vouloir surprendre et aller complètement ailleurs. L’important, ce sont les auteurs. Et eux sont encore là. Il faut être capable d’écrire un Bye Bye. Ça prend de l’expérience pour faire ça. Il y a un ton à trouver. Le Bye Bye, c’est une institution qui génère énormément d’attentes, et on ne peut pas la réinventer au complet. C’est périlleux et compliqué de trouver un ton audacieux, sans être destructif. C’est difficile, mais c’est bien le fun!»

Comédiens et humoristes, duo gagnant

Parmi ses sketchs favoris du Bye Bye 2013, Louise Lantagne cite les bulletins de nouvelles de Laurent Paquin, les Denis Drolet dans le pastiche de 19-2 et l’imitation de Vincent Vallières par François Morency. La dame n’a senti aucune dichotomie entre le groupe de comédiens formé de Louis Morissette, Véronique Cloutier, Joël Legendre, Hélène Bourgeois-Leclerc et Michel Courtemanche et la bande d’humoristes qui ont apporté leur grain de sel à l’ensemble.

«Louis Morissette a réussi à créer une homogénéité entre la gang d’acteurs et les humoristes qui se sont ajoutés. Il a relevé son défi d’aller encore plus loin avec une nouvelle proposition. Il ne s’est pas assis sur ses lauriers. Il a voulu essayer autre chose. Le résultat était riche, cohérent, et tout le monde était à un degré de talent inouï.»

Louise Lantagne ne cache d’ailleurs pas avoir été absolument enchantée lorsque Morissette lui a annoncé qu’il voulait ramener ses têtes d’affiche des trois années précédentes pour assurer une cohésion entre les saynètes.

«J’étais vraiment contente, s’est-elle esclaffée. Quand Louis est entré dans mon bureau, il m’a dit : “Louise, tu as réalisé ton plan machiavélique!” (rires). C’était une blague. Parce qu’il savait que j’étais heureuse que l’ancienne gang reste. J’étais ravie. Qui ne serait pas content d’avoir des acteurs aussi formidables dans son show!»

Claude Robinson à Tout le monde en parle?

Dans un autre registre, Louise Lantagne n’a pas été en mesure d’annoncer si Claude Robinson, qui vient de gagner le combat judiciaire qu’il menait depuis près de 20 ans contre Cinar et d’autres entreprises de production pour le plagiat de son dessin animé Robinson Curiosité, sera de la première édition de Tout le monde en parle de 2014, le 26 janvier prochain.

«Je n’ai aucune idée des invités de Tout le monde en parle, a souligné Madame Lantagne. L’équipe fera sa liste d’invités quand elle rentrera de vacances, et ça ne me surprendrait pas que Claude Robinson y soit, avec ce qu’il vient de vivre. Mais on n’en a pas encore discuté.»

À VOIR AUSSI:

Le Bye Bye 2013 en images

Bye Bye 2013: les réactions Twitter

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.