NOUVELLES
08/01/2014 04:09 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

Projet Montréal veut s'attaquer à l'agrile du frêne

Le parti Projet Montréal réclame un fonds d'urgence de 10 millions de dollars pour lutter contre l'agrile du frêne, un insecte qui menace des dizaines de milliers d'arbres à travers la ville.

Le parti déposera une motion en ce sens à la prochaine assemblée régulière du Conseil municipal.

« Il faut essayer de sauver une partie des frênes et commencer à planter de nouveaux arbres un peu en même temps, sinon on va se trouve sans canopée. Dans un quartier comme Notre-Dame-de-Grâce, un quartier bien connu pour sa canopée qui donne beaucoup de valeur au quartier, aux maisons, ce serait une tragédie. Alors le temps d'agir c'est maintenant » croit le conseiller du quartier Notre-Dame-de-Grâce, Peter McQueen.

Le responsable de l'Environnement au comité exécutif, Réal Ménard, juge prématurée la mise sur pied d'un fonds d'urgence. Il prévoit d'abord un sommet entre les principaux élus de la Ville de Montréal, des arrondissements et des villes liées pour élaborer un plan de lutte contre l'agrile du frêne.

« Fin février, début mars, on va rencontrer les collègues élus et après cela un peu plus tard en cours d'année on verra avec la communauté scientifique et la société civile. Mais je tiens évidemment à réaffirmer que pour le maire de Montréal, pour notre administration, pour l'administration en place et pour moi il est vrai que c'est un problème qui est préoccupant. Mais avant de vouloir lancer des chiffres sur les demandes budgétaires, il y a un travail de coordination à faire au niveau de l'intervention terrain », dit M. Ménard.

Environ un arbre sur cinq en bordure de rue à Montréal est un frêne, selon Projet Montréal.

D'après le reportage de Benoît Chapdelaine

PLUS:rc