NOUVELLES
08/01/2014 10:05 EST | Actualisé 10/03/2014 05:12 EDT

L'Amérique du Nord gèle, l'Europe septentrionale attend l'hiver

Les Etats-Unis subissent une vague de froid historique pendant que l'Europe du Nord, pourtant située sous des latitudes nettement plus élevées, connaît des températures exceptionnellement clémentes qui perturbent faune, flore et modes de vie.

Le mois de décembre 2013 a été l'un des plus doux de ces 100 dernières années dans les pays nordiques européens, selon les météorologues locaux, avec des températures pouvant dépasser de quatre ou cinq degrés les normales saisonnières en Norvège ou en Finlande.

Oslo a connu son Noël le plus chaud jamais enregistré depuis les premières mesures de températures en 1937 tandis qu'à Helsinki et dans la moitié sud de la Finlande, la deuxième quinzaine de décembre a aussi été la plus tempérée depuis 30 ans. Au Danemark, le mercure est monté jusqu'à 11,6°C le 24 décembre.

L'année 2014 a commencé sous les mêmes auspices : de manière inhabituelle à cette période de l'année, les trottoirs des capitales scandinaves restent dépourvus de verglas et de neige. Celle-ci n'a par exemple fait qu'une brève apparition à Oslo et à Stockholm début décembre.

Le quotidien suédois Dagens Nyhether a photographié une fleur de cerisier dans le centre-ville de Stockholm, où se trouvent encore de nombreux oiseaux migrateurs d'ordinaire déjà réfugiés dans des contrées plus clémentes en cette saison.

"Dans le Nord, l'hiver est arrivé, mais, dans le Sud, c'est l'automne selon la définition des météorologues", a relevé l'institut météorologique suédois (SMHI).

Sur la côte ouest de la Norvège, le journal local Sunmoereposten a publié des photos de lecteurs attestant de l'éclosion de crocus, de pâquerettes et de fleurs de pissenlits ou montrant les branches bourgeonnantes de chèvrefeuille des bois.

L'absence de neige a obligé à déplacer les championnats norvégiens de ski qui devaient avoir lieu à la mi-janvier à Molde vers la ville plus enneigée de Lillehammer, qui avait accueilli les JO d'hiver en 1994.

En Finlande, elle menace aussi le déroulement des championnats de ski de fond prévus à Vantaa du 17 au 19 janvier, cependant qu'au Danemark, des patinoires extérieures conçues pour résister à des températures de 5°C étaient recouvertes d'eau cette semaine.

A cause du yoyo des températures, positives le jour et négatives la nuit, et de l'absence de l'habituelle couche protectrice de neige ou de glace, les routes finlandaises se dégradent à la vitesse grand V, a déploré le responsable de l'entretien du réseau routier, Jukka Karjalainen.

Cette douceur est due à la même dépression qui a plongé la plus grande partie des Etats-Unis et du Canada dans une vague de froid sans précédent.

"Le lien entre le froid en Amérique du Nord et les températures clémentes ici remonte à une dépression qui a donné à l'Amérique du Nord des vents froids en provenance du Nord mais qui a généré des vents de sud-ouest tempérés ici", a expliqué à l'AFP Reidun Gangstoe, une scientifique de l'Institut météorologique norvégien.

Selon les météorologues, l'Europe du Nord devrait toutefois renouer avec des températures davantage de saison à la fin de la semaine en raison d'un courant d'air froid en provenance de Russie.

bur-phy/hh/bds

PLUS:hp