VIDEO
08/01/2014 04:21 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

<em>Le loup de Wall Street </em>serait le film américain le plus vulgaire jamais produit

Dans son plus récent long métrage, Le loup de Wall Street, Martin Scorsese met en scène la vie d'excès de certains magnats de New York, y compris les excès de langage.

La comédie noire biographique raconte l'histoire du courtier notoire de Wall Street Jordan Belfort (joué par DiCaprio), qui, dans les années 90, a orchestré une fraude de plusieurs millions de dollars. Belfort était reconnu pour son train de vie faste.

Ainsi, selon le magazine Variety, le mot « fuck » serait prononcé 506 fois dans le film, ce qui explique en partie sa classification « Rated-R » (qui oblige les personnes de 17 ans et moins à être accompagnées d'un adulte). Le film contient également plusieurs scènes sexuelles explicites.

Le juron le plus célèbre de langue anglaise serait donc exprimé toutes les 21 secondes, éclipsant la marque de Summer of Sam, de Spike Lee, paru en 1999.

Martin Scorsese ne craint visiblement pas le langage grossier. On peut également entendre ce juron à plus de 300 reprises dans Casino (1995) et Goodfellas (1990).

Le loup de Wall Street, en salle depuis Noël, a jusqu'ici engrangé des recettes de près de 70 millions de dollars dans le monde.

PLUS:rcvideo