NOUVELLES
08/01/2014 10:13 EST | Actualisé 10/03/2014 05:12 EDT

Des retards et annulations sont encore signalés dans les aéroports

TORONTO - Les files et les retards persistaient, mercredi matin, à l'aéroport international Pearson de Toronto, avec des centaines d'arrivées et de départs annulés.

Les retards résultent du froid extrême qui a paralysé complètement les activités, mardi, empêchant l'atterrissage de vols nord-américains pendant plus de huit heures.

Corrinne Madden, porte-parole de l'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto, a indiqué que divers facteurs expliquent les nouvelles annulations, notamment le grand nombre de voyageurs retenus à l'aéroport et les conditions météorologiques dans différentes destinations. Elle a rappelé que la décision d'annuler un vol revenait au transporteur aérien.

Avant de se rendre à l'aéroport, les passagers sont donc invités à consulter régulièrement les renseignements sur leur vol, sur le site de l'aérogare.

L'aéroport Pearson a émis un arrêt complet au sol tôt mardi, alors que les températures ressenties grimpaient jusqu'à -40 degrés Celsius avec le facteur éolien; plus de 600 vols ont été annulés durant la journée à Toronto.

Des milliers de passagers ont dormi à l'aéroport, et des montagnes de bagages attendent d'être récupérées.

L'Autorité aéroportuaire avait décidé de l'arrêt des activités en raison de l'impact du froid extrême sur l'équipement, et afin de réduire le temps passé par les employés au sol à l'extérieur sur le tarmac.

Le grand froid accablant la région de Toronto quelque peu réduit d'intensité, mercredi, mais continuait d'avoir un impact sur le transport aérien dans l'est du pays.

Air Canada a avisé les voyageurs que les conditions rigoureuses de l'hiver dans l'est du Canada et le nord-est américain avaient encore une incidence sur ses activités.

Les aéroports de Montréal, Québec et Ottawa étaient aussi touchés.

Ce sont principalement les vols intérieurs et les vols transfrontaliers à destination et au départ de Toronto, de Montréal, d'Ottawa et du nord-est des États-Unis qui sont touchés.

PLUS:pc