NOUVELLES
08/01/2014 11:36 EST | Actualisé 10/03/2014 05:12 EDT

Centrafrique: le Rwanda compte envoyer 800 hommes sous une dizaine de jours

Le Rwanda enverra sous une dizaine de jours un contingent de 800 hommes en Centrafrique pour y renforcer la force africaine chargée de rétablir la sécurité dans le pays, a annoncé mercredi la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo.

"Nos soldats arriveront en République centrafricaine dans environ dix jours", a déclaré la chef de la diplomatie rwandaise sur une radio locale.

L'Union africaine (UA) "nous a demandé un bataillon qui est d'environ 800 hommes", a-t-elle poursuivi, ajoutant que les soldats suivaient actuellement une préparation, notamment linguistique, certains ne parlant pas français.

Le Rwanda avait déjà annoncé l'envoi de troupes en Centrafrique fin décembre, mais sans préciser de nombre ni de date.

Forte actuellement de quelque 4.000 hommes, la force de l'Union africaine en Centrafrique, la Misca, doit compter à terme 6.000 soldats venus de tout le continent pour rétablir, au côté de l'armée française, la sécurité.

La Misca est majoritairement constituée des troupes de l'ancienne Force d'Afrique centrale (Fomac), déployée depuis 2008 en Centrafrique et qu'elle a officiellement remplacée le 19 décembre. Elle est pour l'instant composée de contingents du Burundi, du Cameroun, du Congo, de République démocratique du Congo (RDC), du Gabon, de Guinée Equatoriale et du Tchad.

L'armée française dispose de son côté de 1.600 hommes dans le cadre de l'opération Sangaris lancée le 5 décembre en soutien de la force africaine, et pousse pour une montée en puissance au plus vite de la Misca.

Les pays de l'Union européenne ont pendant ce temps aussi commencé à examiner différentes options pour soutenir l'intervention française et la Misca, dont la plus ambitieuse serait le lancement d'une mission militaire.

La Centrafrique est plongée dans l'anarchie depuis la prise du pouvoir en mars 2013 par la Séléka, une coalition hétéroclite de groupes armés à majorité musulmane venus du nord du pays et qui se heurte à des milices d'auto-défense chrétiennes.

str-aud/hv/hba

PLUS:hp