NOUVELLES
08/01/2014 07:47 EST | Actualisé 10/03/2014 05:12 EDT

Canal de Panama : le conflit se creuse avec les constructeurs

L'Autorité du Canal de Panama (ACP) a refusé catégoriquement mercredi une proposition l'amenant à payer un milliard de dollars pour poursuivre les
travaux d'agrandissement du canal et a prévenu le consortium des constructeurs qui dirige ce projet qu'elle pourrait demander à d'autres de finir le travail.

Depuis une semaine, l'ACP est en conflit avec le consortium mené par le groupe espagnol Sacyr concernant les surcoûts des travaux en cours pour élargir et creuser l'un des points de passage clés du commerce maritime mondial.

Mardi, les deux parties semblaient s'être rapprochées d'un compromis. Mais mercredi, le constructeur italien Salini Impregilo, qui fait partie du consortium, a présenté sa propre proposition, ce qui laisse entendre qu'un accord est encore loin d'être bouclé.

Impregilo a annoncé avoir mis sur la table deux solutions alternatives prévoyant que l'autorité du canal paierait un milliard de dollar au consortium connu sous le nom de Grupo Unidos por el Canal (GUPC) pour faire aboutir les travaux.

Mais cette proposition italienne a été immédiatement et catégoriquement rejetée par le responsable de l'ACP, Jorge Quijano. Le versement d'un milliard de dollars est « impossible. Il est hors contrat », a-t-il déclaré à la presse à Panama.

Il a dit que l'ACP avait un projet d'appeler un tiers pour finir le travail si aucun accord n'était conclu avec le consortium pour continuer les travaux dans les semaines à venir.

PLUS:rc