NOUVELLES
07/01/2014 03:37 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Records de froid dans l'Est américain

Les températures dans plusieurs villes de l'est des États-Unis ont fracassé des records de froid pour un 7 janvier, en raison du passage d'une masse d'air arctique sur le continent, qui provoque de nouvelles perturbations du trafic aérien.

À Central Park, à New York, un record de froid centenaire a été battu mardi matin, où il a fait -15,5 °C. Le dernier record pour cette date remontait à 1896, avec -14,4 °C.

Les autres grandes villes du nord-est des États-Unis connaissent aussi des froids exceptionnels, avec -20 °C à Chicago, -21 à Detroit, -17 à Pittsburgh et -9 à Boston.

Plus au sud, où il fait normalement doux en hiver, des villes comme Baltimore (-16,1 °C) et Atlanta (-14) ont aussi battu des records. En plusieurs endroits, les centres d'hébergement affichent complet.

Dans la capitale, Washington, où la température tombait à -14 °C, des bibliothèques, mais aussi des centres de loisirs et autres installations publiques ont été ouverts aux sans-abri.

À Colombus, en Georgie, un sans-abri âgé de 51 ans qui avait passé la nuit dehors a été retrouvé mort de froid, mardi. La veille, à Indianapolis, en Indiana, une vieille dame a été retrouvée sans vie devant sa maison. On dénombre au total six morts dues au froid ou au blizzard.

Le froid intense empêche des millions de personnes de s'aventurer à l'extérieur et force la fermeture de nombreux établissements.

Dans l'État du Kentucky, il a fait si froid lundi qu'un prisonnier en cavale a décidé de se livrer à la police.

Le détenu s'était échappé d'un établissement à sécurité minimale de Lexington, dimanche. Mais lorsque la température est descendue bien en deçà de zéro lundi, l'homme s'est rendu dans un motel où il a demandé à un employé d'appeler la police.

Trafic aérien perturbé

Plus de 2200 vols ont été annulés et 1950 autres retardés aux États-Unis, selon le site FlightAware.com qui surveille le trafic aérien. À l'aéroport de Chicago, le plus touché, 355 vols ont été annulés, ce qui représente 30 % du trafic.

Air Canada a informé ses usagers que les vols en provenance ou à destination de 15 aéroports canadiens ou du nord-est des États-Unis étaient sujets à des annulations ou des retards.

De son côté, l'aéroport Pearson de Toronto avait interrompu toutes les arrivées nord-américaines en début de journée, mais le service a repris vers 10 h. Plusieurs départs de Pearson ont aussi été retardés, et environ 500 vols ont été annulés.

Selon l'autorité aéroportuaire, l'arrêt des activités avait été décidé en raison de l'impact du froid extrême sur l'équipement, et afin de réduire le temps passé par les employés à l'extérieur.

La suspension de vols à Pearson perturbe les activités d'autres aéroports, notamment celui de Montréal-Trudeau, déjà aux prises avec des retards de vols en raison de la météo des derniers jours.

Du côté américain, le temps froid cause aussi des perturbations localisées sur le réseau ferroviaire et provoque des interruptions de courant, notamment dans l'Indiana.

Du temps plus doux est toutefois attendu vers la fin de la semaine.

PLUS:rc