NOUVELLES
07/01/2014 03:32 EST | Actualisé 09/03/2014 05:12 EDT

Price, Subban, Markov et Emelin seront aussi des Jeux olympiques de Sotchi

BROSSARD, Qc - Après les nombreux discours, le verdict est finalement tombé: Carey Price et P.K. Subban seront de la formation canadienne et participeront aux Jeux olympiques d'hiver pour la première fois de leur jeune carrière à Sotchi.

Au même moment, Andrei Markov et Alexei Emelin ont aussi appris que leurs services étaient requis par la Russie, ce qui porte à huit le nombre de représentants du Canadien de Montréal aux JO. Au cours des derniers jours, Max Pacioretty (États-Unis), Tomas Plekanec (République tchèque) Peter Budaj (Slovaquie) et Raphael Diaz (Suisse) avaient appris leur sélection.

À ces huit joueurs, il faut ajouter les noms de Pierre Gervais et de Dominick Saillant, qui accompagneront aussi Équipe Canada à titre de gérant de l'équipement et de responsable des communications, respectivement.

Price et Subban ont appris la nouvelle quelques minutes seulement avant de fouler la patinoire du Complexe sportif Bell, où l'équipe s'est entraînée avant de prendre la direction de Philadelphie pour y affronter les Flyers, mercredi.

«J’arrivais à l’aréna. On m’a appelé au bon moment, car je n’ai pas de signal ici, a indiqué le défenseur, qui s'est dit très heureux. La première chose que j'ai faite, c'est de parler à mes parents. J’ai contacté ma famille, puis mon entraîneur junior, George Burnett. Je n’ai pas encore répondu à mon téléphone, mais j’ai reçu plusieurs messages. Je devrais l’éteindre!»

On a senti que Price était particulièrement ému de cette nomination.

«Quand tu viens d’Anahim Lake (un réserve amérindienne de la Colombie-Britannique), tu ne penses pas que de participer aux Jeux olympiques soit une possibilité. En même temps, c’est à toi de travailler pour faire ta chance. Mais il n’y a rien d’impossible.»

Si les deux joueurs ont poussé un soupir de soulagement, il a sûrement dû être plus long du côté du défenseur étoile du CH, qui ne semblait pas faire l'unanimité au sein de la direction de Hockey Canada — du moins, si les informations véhiculées au cours des derniers mois étaient fondées. De son côté, Price semblait un choix unanime depuis le début de la saison.

Pourtant, lors du camp d'orientation de l'été dernier, les rôles étaient inversés: Price venait de terminer la saison en queue de poisson et se sentait «traqué» par les partisans du Canadien, tandis que Subban venait de mettre la main sur le trophée Norris et semblait un choix logique.

«À la fin de la saison, je pensais plus à soigner ma blessure (entorse ligamentaire au genou), a expliqué Price. Mon objectif immédiat était de bien me préparer pour la prochaine saison, je ne pensais pas trop aux Jeux de Sotchi. Après le camp d’orientation, j’ai compris que je me retrouvais parmi les candidats et que je pouvais obtenir ma chance.»

Dans les deux cas, il s'agit de nominations méritées. Les deux hommes auront su convaincre l'état-major d'Équipe Canada par leur jeu. Price et Subban ont connu une première moitié du tonnerre pour le Tricolore et leurs performances ne sont sûrement pas étrangères à la position du club au classement, lui qui occupe le troisième rang dans l'Est avec 55 points en 44 parties.

Price a compilé un dossier de 20-11-4 avec deux jeux blancs en 35 rencontres, n'accordant en moyenne que 2,22 buts par match avec un taux d'efficacité de ,928.

«C’était crucial de connaître un bon départ, a noté le gardien. Je dois remercier mes coéquipiers. Ils ont facilité mon travail depuis le début de la saison. J’ai gagné mon poste grâce à eux.»

Subban est quant à lui le meilleur marqueur du Canadien avec sept buts et 26 aides. Ses 33 points lui confèrent le troisième rang parmi les défenseurs du circuit Bettman jusqu'ici, derrière deux autres olympiens, le Canadien Duncan Keith (3-39-42) et le Suédois Erik Karlsson (10-29-39).

Si Price se battra avec Roberto Luongo et Mike Smith pour le poste de gardien numéro 1, on ne sait pas quel genre d'utilisation fera l'entraîneur-chef Mike Babcock de Subban, qui est l'un des quatre défenseurs droitiers invités en Russie, en compagnie de Drew Doughty, Alex Pietrangelo et Shea Weber.

«Je ne vais pas alimenter ces discussions-là, a prévenu Subban. Je viens d’apprendre que je fais partie de l’équipe. Je vais vous laisser faire ça.»

Troisièmes Jeux pour Markov

Si Emelin représentera quant à lui son pays pour la première fois aux JO, Markov prendra part à ses troisièmes Jeux d'affilée avec la Russie, après Turin (2006) et Vancouver (2010). En verve, le vétéran arrière a déridé la confrérie quand il a raconté comment il appris sa nomination.

«Ça ne s'est pas fait de la même façon que pour vous (les Canadiens): j'ai juste regardé sur l'Internet et j'ai vu que je faisais partie de la formation, a-t-il dit en riant. Nous étions sur la patinoire pendant qu'ils en ont fait l'annonce, alors il n'y avait pas moyen pour eux de nous rejoindre. Je l'ai su après.»

Quand on lui a demandé s'il croyait que la formation russe disposerait d'un avantage pendant ce tournoi, surtout en raison de la nourriture, Markov a servi une autre de ses perles dont il a le secret.

«Vous savez, aux Jeux, on mange tous la même chose: du McDo et des mets chinois!»

Déjà affairés à se taquiner

Les joueurs du Tricolore ont déjà commencé à se «tirer la pipe» en vue du tournoi olympique. Sur la glace mardi, Pacioretty scandait «USA! USA!», tandis que Price et Subban ont déjà commencé à jouer au «Odd Couple».

«J’espère être son cochambreur pour ronfler et le garder éveillé», a lancé Subban au sujet de Price, qui a dit ne pas vouloir passer huit heures assis à côté de lui dans l'avion. «Nous serons chacun à notre bout!»

«Ça n’arrivera pas, il le sait, a précisé Subban. On dirait qu’on se retrouve toujours. Je suis content de faire ça avec Carey.»

PLUS:pc