NOUVELLES
06/01/2014 12:17 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Yémen: le CICR évacue 34 blessés dans les combats du nord

Le Comité International de la Croix-Rouge a annoncé avoir évacué lundi, à la faveur d'un cessez-le-feu, 34 personnes blessées dans les affrontements entre rebelles zaïdites chiites et fondamentalistes sunnites dans le nord du Yémen.

Les blessés ont été évacués de Dammaj, une enclave sunnite dans la province de Saada, fief des rebelles d'Ansarullah. Ces derniers assiègent depuis des mois les salafistes retranchés à Dammaj, où se trouve une école coranique.

Le CICR a indiqué dans un communiqué avoir transporté les 34 blessés graves, ainsi qu'une personne malade, par hélicoptère à Sanaa. Il a en outre évacué les corps de deux personnes, qui selon un chef salafiste, seraient deux combattants d'Ansarullah.

Le chef salafiste a précisé à l'AFP qu'un cessez-le-feu était entré en vigueur lundi matin, à la suite d'une médiation menée par un comité nommé par le président Abdel Rabbo Mansour Hadi.

Selon un bilan compilé dimanche par l'AFP, u moins 23 personnes avaient été tuées en deux jours de violences.

Les combats qui opposent les deux parties depuis fin octobre se sont étendus à d'autres régions lorsque des tribus sunnites se sont jointes aux salafistes contre les rebelles zaïdites, issus d'une branche du chiisme et accusés de bénéficier du soutien de l'Iran.

Les rebelles chiites accusent pour leur part les salafistes d'avoir transformé le centre de Dammaj en caserne abritant des milliers d'étrangers armés, allusion à l'école coranique qui forme des prédicateurs sunnites.

Le CICR a indiqué être parvenu à entrer à six reprises à Dammaj depuis le début de ce nouveau round de combats le 24 octobre. Des affrontements avaient déjà opposé les deux parties par le passé.

Les zaïdites sont majoritaires dans le nord du Yémen, alors qu'à l'échelle nationale, les sunnites sont prédominants.

mou-ak/at/cbo

PLUS:hp