NOUVELLES
06/01/2014 04:12 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Venezuela : hausse de 10% du salaire minimum pour contrer l'inflation

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a annoncé lundi la hausse de 10% du salaire minimum, à environ 520 dollars par mois, afin de limiter les effets de l'inflation la plus élevée du continent atteignant 56,2% en 2013.

"A partir de ce mois de janvier", les salaires et pensions équivalents au revenu minimum seront augmentés de 10%, a déclaré M. Maduro lors d'une réunion avec des parlementaires au palais présidentiel de Miraflores.

Avec cette augmentation, le salaire minimum vénézuélien, présenté par le gouvernement comme le plus élevé de la région, s'établit à 3.270,3 bolivares (519 dollars au taux officiel, mais 10 fois moins au taux du marché parallèle).

Le 30 décembre, M. Maduro avait indiqué que l'inflation en 2013 s'était élevée à 56,2%, presque le triple de celle de 2012 (20,1%).

Lundi, le président a de nouveau répété que cette "inflation criminelle" était le résultat "de la guerre économique" menée l'an passé contre son gouvernement par "la droite et la bourgeoisie internationale".

Il a précisé que le salaire minimum continuerait d'augmenter en 2014 "selon les nécessités et les possibilités du pays".

Afin de tenter de limiter l'envolée des prix, le président a imposé fin 2013 plusieurs mesures économiques, dont la baisse forcée des tarifs de nombreux produits, comme l'électroménager, les appareils électroniques, les vêtements, les jouets, les meubles ou les pièces détachées pour automobiles.

Les analystes économiques attribuent cette inflation au contrôle des changes imposé en 2003 par le défunt président Hugo Chavez. Le taux de change du bolivar est fixé actuellement à 6,3 pour un dollar, un niveau artificiellement bas du billet vert qui favorise les importations et décourage la production locale.

pc/jm/jb/hdz/gg

PLUS:hp