POLITIQUE
06/01/2014 06:16 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Président du Comité de surveillance du SCRS et lobbyiste pour Enbridge

CP

Le président du Comité de surveillance du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), Chuck Strahl, travaille également comme lobbyiste pour le projet Northern Gateway d'Enbridge.

Chuck Strahl s'est enregistré le 6 décembre 2013 dans le registre des lobbyistes de la Colombie-Britannique.

Son mandat consiste à organiser une rencontre entre les représentants du projet Northern Gateway et le ministre responsable du Développement du gaz naturel en Colombie-Britannique, Rich Coleman.

M. Strahl a été député fédéral pour le Parti réformiste et le Parti conservateur entre 1993 et 2011. En 2012, il a été nommé à la tête du Comité de surveillance du SCRS, le chien de garde du service de renseignement, pour une période de cinq ans.

Situation « préoccupante »

L'opposition officielle à Ottawa dénonce ce double mandat. Selon le Nouveau Parti démocratique, les activités de M. Strahl soulèvent des préoccupations.

« Chuck Strahl est un ancien ministre conservateur nommé par Stephen Harper pour remplacer l'ancien président disgracié, Arthur Porter, affirme le leader en Chambre du NPD, Nathan Cullen, dans un communiqué. Il me semble que c'est une question de bon sens. M. Strahl ne devrait pas faire du lobbyisme pour une société de pipelines qui cherche à obtenir des approbations auprès du gouvernement fédéral. »

Le NPD craint que « certaines lignes directrices trop vagues », permettent à M. Strahl de « contourner la loi » et de faire du lobbyisme au niveau provincial, même s'il a été ministre fédéral.