NOUVELLES
06/01/2014 10:33 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Les affrontements entre insurgés syriens s'intensifient

BEYROUTH - Des insurgés syriens ont libéré lundi une cinquantaine de personnes retenues prisonnières par un groupe associé à Al-Qaïda, dans la foulée de combats qui se font de plus en plus intenses entre les différentes factions impliquées dans la guerre civile qui déchire le pays depuis trois ans.

Les affrontements se sont produits à Raqqa, un bastion du groupe État islamique en Irak et au Levant.

Les rebelles qui s'opposent à ce groupe n'ont pratiquement rien en commun, à part leur haine d'Al-Qaïda. Les combats ont éclaté vendredi dans les provinces d'Alep et d'Idlib, dans le nord du pays, après que des résidants aient accusé État islamique en Irak et au Levant du meurtre d'un médecin populaire.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, estime que chaque camp a perdu une centaine de combattants depuis vendredi.

L'Observatoire ajoute que les rebelles ont encerclé l'enceinte principale d'État islamique en Irak et au Levant à Raqqa, avant de libérer une cinquantaine de personnes d'une prison voisine.

Les hommes d'État islamique en Irak et au Levant se sont retirés de la ville de Tal Abyad, près de la frontière avec la Turquie, au terme de combats violents, mais les affrontements se poursuivraient dans certains secteurs d'Alep.

État islamique en Irak et au Levant est contrôlé par des combattants étrangers arrivés en Syrie depuis l'Irak voisine.

PLUS:pc