NOUVELLES
06/01/2014 10:17 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Le Canadien a su résister aux Panthers pour l'emporter 2-1

Francois Lacasse via Getty Images
MONTREAL, QC - JANUARY 6: David Desharnais #51 of the Montreal Canadiens, celebrates after scoring a goal against the Florida Panthers with teammates Max Pacioretty #67 and Josh Gorges #26 during the NHL game on January 6, 2014 at the Bell Centre in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Francois Lacasse/NHLI via Getty Images)

MONTRÉAL - Après avoir dominé pendant les 40 premières minutes, le Canadien de Montréal a dû résister aux assauts soutenus des Panthers de la Floride en troisième pour préserver sa mince avance d'un but et l'emporter 2-1, lundi.

Le gardien Carey Price a souvent eu à se signaler au cours de cette période, ponctuée de 16 lancers des visiteurs. Il s'est notamment signalé sur un tir de Dmitry Kulikov dévié à quelques mètres devant lui par Marcel Goc, à mi-chemin de l'engagement. Quelques instants plus tard, Price a cette fois volé Kulikov, qui venait de décocher un bon tir du côté du bouclier après s'être avancé dans l'enclave.

«On a connu un excellent début de match. on a eu beaucoup de chances de marquer. C'est Thomas qui a permis à son équipe de rester dans ce match-là, a analysé l'entraîneur-chef, Michel Therrien. J'ai beaucoup aimé notre intensité.

«En troisième, les Panthers ont mis plus de pression. En quelques occasions, on a mal réagi, mais Carey Price - encore une fois — a été très solide. Il a fermé la porte. C'était comme un releveur no 1 au baseball: il n'était pas question que les Panthers en marquent un autre.»

«On a joué deux bonnes périodes. On les dominait et on a obtenu plusieurs chances de marquer. Mais on a connu un petit relâchement en troisième et ils ont donné tout ce qu'ils avaient, a pour sa part indiqué le capitaine Brian Gionta, auteur du but vainqueur. On doit cette victoire à Carey.»

Au final, les buts de David Desharnais, son sixième, en première, et de Gionta, son septième, en fin de deuxième, auront été suffisants pour que le Canadien (25-14-5) l'emporte. Price a terminé sa soirée qui s'annonçait plutôt facile avec 26 arrêts.

Sean Bergenheim (10e) a été l'unique marqueur des Panthers (16-21-6), qui peuvent remercier leur gardien Tim Thomas, auteur de 33 arrêts, de les avoir gardés dans le match au cours des 40 premières minutes de jeu.

Le Tricolore a mis du temps à effectuer son premier lancer, mais il s'est avéré payant. À 6:23 de la première, Desharnais a accepté la passe de Max Pacioretty et s'est amené vers le filet de Thomas. Après avoir raté son premier tir, Desharnais a fait un demi-tour sur lui-même et décoché un tir du revers qui a trompé le gardien des Panthers à ras la glace.

Les locaux ont d'ailleurs amorcé à ce moment leur domination. Ils ont dirigé 10 lancers d'affilée avant que les Panthers n'en obtiennent un autre, 13 minutes plus tard.

«Des fois, tout ce que ça prend, c'est un petit but pour relancer tout le monde», a indiqué Desharnais.

Après plus d'une demi-période dans leur zone, les Panthers n'ont pas raté leur chance. Après avoir échappé à la surveillance d'Andrei Markov près du filet de Price, Bergenheim a inscrit son 10e de la saison et son sixième en six matchs. Sur le jeu, Aleksander Barkov a récolté un septième point à ses six dernières rencontres (1-6-7).

Mais ce fut le dernier soubresaut des Panthers. Le Tricolore a complètement dominé la deuxième, autant au niveau des lancers (12-6) que des chances de marquer. Il a finalement été récompensé à 15:46.

Tomas Plekanec a profité de la générosité d'Ed Jovanovski, qui lui a remis le disque derrière le filet de Thomas. Le capitaine de la République tchèque aux prochains Jeux de Sotchi a ensuite repéré celui du Canadien dans le cercle gauche. Gionta a marqué son septième d'un tir des poignets par-dessus la mitaine de Thomas.

En troisième, les Panthers ont montré plus d'ardeur au travail, mais Price s'est dressé devant eux pour récolter sa 20e victoire de la saison.

Pour la première fois en 12 matchs, le Tricolore a dirigé plus de 30 lancers vers le filet adverse.

«C'est ce qu'il faut faire quand on ne marque pas de but, a dit Gionta. Tirer au filet et tenter de récupérer les retours.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Canadiens-Panthers