NOUVELLES
06/01/2014 01:04 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

«Jihad Jane» condamnée à 10 ans de prison à Philadelphie

Handout via Getty Images
SAN ANGELO, TX - JUNE 26, 1997: In this photo released by the Tom Green County Jail, Colleen R. LaRose. the self-described 'Jihad Jane' poses for a mugshot photo June 26, 1997 in San Angelo, Texas. LaRose of Pennsylvania is accused in an indictment filed Tuesday, March 9, 2010, of actively recruiting terrorist fighters, as well as agreeing to murder Sweedish cartoonist Lars Vilks, marry a terrorism suspect so he could move to Europe and martyr herself if necessary. (Photo by Tom Green County Jail via Getty Images)

Une Américaine, qui s'était baptisée "Jihad Jane" et avait plaidé coupable en 2011 pour tentative d'attentat contre un caricaturiste suédois, a été condamnée lundi à dix ans de prison par un juge fédéral de Philadelphie.

Colleen LaRose, 50 ans, convertie à l'Islam, avait reconnu avoir recruté des terroristes pour tuer le caricaturiste suédois Lars Vilks qui avait dessiné le prophète Mahomet avec un corps de chien.

Cette ancienne habitante de Pennsylvanie (nord-est) a écopé d'une peine de dix ans d'incarcération pour "complot de soutien matériel à des terroristes, complot d'assassinat à l'étranger, fausses déclarations et tentative de vol d'identité", selon un communiqué du parquet de Philadelphie.

Le juge fédéral Petrese Tucker l'a aussi condamnée à une amende de 2.500 dollars et à cinq ans de liberté surveillée, a-t-on appris auprès d'une porte-parole du procureur.

Mais elle pourrait être libérée dans un peu plus de quatre ans, compte tenu de sa bonne conduite et des années déjà passées en prison.

La relative clémence de la peine pour cette Américaine qui encourait la réclusion à perpétuité, s'explique sans doute par sa collaboration avec les enquêteurs. Elle s'était livrée aux autorités en 2009 à son retour d'Europe.

Quelques heures avant son interpellation, la police irlandaise avait arrêté des musulmans accusés d'avoir voulu assassiner le Suédois, Lars Vilks.

L'accusation avait fait état de courriels dans lesquels un correspondant en Asie du Sud appelait "Jihad Jane" à se rendre en Suède et à tuer quelqu'un "d'une façon qui effraiera le monde des incroyants".

La presse irlandaise avait fait état d'un séjour de deux semaines de "Jihad Jane" en Irlande en 2008. Dans un de ses envois, depuis son village de Pennsylvanie où personne ne se doutait de rien, Colleen LaRose affirmait vouloir devenir martyre et expliquait qu'elle pouvait tirer parti de son apparence pour "se fondre dans le paysage".

"Aujourd'hui, Colleen LaRose est tenue responsable pour ses tentatives de soutien aux terroristes et encourager la violence à l'étranger", a déclaré le ministre adjoint de la Justice en charge de la Sécurité nationale, John Carlin, dans le même communiqué.

"Cette affaire souligne clairement l'évolution de la nature de la menace terroriste à laquelle nous faisons face maintenant dans ce pays", a déclaré le procureur fédéral Zane David Memeger. "Internet a facilité le travail de ceux qui veulent s'attaquer au mode de vie américain", a-t-il ajouté.

La complice de Colleen LaRose, Jamie Paulin-Ramirez, native du Colorado (ouest), qui avait également plaidé coupable, sera fixée mercredi sur sa peine. Un autre complice Mohammed Khalid devrait être également condamné cette semaine.

INOLTRE SU HUFFPOST

Principaux attentats terroristes aux États-Unis