NOUVELLES
06/01/2014 10:41 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Fonds de solidarité FTQ : rendement de 7,4 % en 2013

Le Fonds de solidarité FTQ, dont il a été amplement question à la commission Charbonneau cet automne, a enregistré un rendement de 7,4 % en 2013.

Pour la période allant du 1er décembre 2012 au 30 novembre 2013, la valeur des actifs du Fonds est passée à 9,7 milliards de dollars.

La valeur de son action enregistre aussi une dixième hausse consécutive pour atteindre 29,21 $, un sommet. Il s'agit d'un gain de 1,23 $ par rapport à la dernière valeur de l'action annoncée en juillet 2013.

Pour les six derniers mois de 2013, le bénéfice net du Fonds a été de 411 millions de dollars.

Un fonds sous influence?

En 2013, il a été beaucoup question du Fonds de solidarité et de son bras immobilier (SOLIM) à la commission Charbonnneau.

La commission a démontré que Jocelyn Dupuis, qui a été directeur général de la FTQ-Construction entre 1998 et 2009, avait alors usé de son influence pour obtenir ou tenter d'obtenir du financement du Fonds de solidarité au bénéfice de personnes liées au crime organisé. Elle a aussi confirmé la grande proximité, à cette même époque, entre l'entrepreneur Tony Accurso et Jean Lavallée, l'ex-président de la FTQ-Construction qui siégeait alors au C. A. du Fonds et de la SOLIM.

En novembre dernier, le président de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), Michel Arsenault, a défendu la gouvernance du Fonds de solidarité devant la Commission des finances publiques de l'Assemblée nationale. Les allégations entendues à la commission Charbonneau sont « un film de 2008-2009 », a-t-il dit, plaidant que le Fonds avait amélioré sa gouvernance dès 2009.

Dans un communiqué publié lundi, le président intérimaire du conseil d'administration du Fonds de solidarité, Daniel Boyer, a malgré tout indiqué vouloir renforcer la confiance des investisseurs.

« Ma priorité sera de renforcer la confiance de nos actionnaires et de nos partenaires, notamment en travaillant avec le comité spécial sur la gouvernance que nous avons mis sur pied dans le cadre du processus d'amélioration continue du Fonds », a-t-il indiqué, se félicitant par ailleurs de « l'excellent résultat financier » de 2013.

Lors du dernier budget fédéral, le ministre des Finances Jim Flaherty a par ailleurs annoncé l'élimination progressive, d'ici 2017, du crédit d'impôt de 15 % octroyé pour les fonds de travailleurs. Après le dépôt du budget, la FTQ avait lancé une offensive médiatique pour dénoncer cette mesure.

PLUS:rc