NOUVELLES
06/01/2014 09:55 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Des centaines d'avocats britanniques déclenchent la grève

LONDRES - Des centaines d'avocats britanniques, dont certains portaient les robes noires et les perruques blanches traditionnelles, ont délaissé les tribunaux lundi pour ériger des lignes de piquetage en réaction aux réductions annoncées à l'aide juridique.

Plusieurs procès ont été interrompus quand de nombreux procureurs d'Angleterre et du Pays de Galles ont déclenché le premier débrayage national de leur histoire.

Le gouvernement britannique, qui a annoncé des coupures de plusieurs milliards de dollars pour lutter contre son déficit, prévoit réduire les salaires des avocats pour retrancher 383,5 millions $ CAN au budget de l'aide juridique d'ici 2019.

Le gouvernement affirme que le système britannique d'aide juridique compte parmi les plus dispendieux de la planète, avec un budget annuel de 3,5 milliards $. Il ajoute que les avocats sont bien rémunérés — 1200 d'entre eux auraient empoché plus de 174 000 $ en frais d'aide juridique l'an dernier — et assure que leur rémunération demeurera «généreuse».

L'Association du Barreau criminel réplique que le salaire moyen des avocats qui plaident devant les tribunaux était d'environ 63 000 $, après impôts et dépenses. Les avocats prétendent que les réductions pourraient abaisser leur rémunération de 30 pour cent, ce qui pourrait décourager certains d'entre eux d'accepter des dossiers criminels dans lesquels les accusés dépendent souvent de l'aide financière publique pour assurer leur défense.

Plusieurs manifestants ont insisté pour dire que les avocats ne sont pas tous aussi riches que ce que peut imaginer le public.

PLUS:pc