NOUVELLES
06/01/2014 11:32 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Bosnie : une "carte postale" avec des cadavres à l'occasion de l'anniversaire de l'entité serbe

Des associations de victimes musulmanes de la guerre intercommunautaire de Bosnie (1992-95) ont envoyé lundi des "cartes postales" montrant des cadavres d'un charnier récemment découvert qu'elles ont envoyées aux responsables politiques serbes de Bosnie à l'occasion de l'anniversaire de l'entité serbe.

"Beaucoup de Serbes en Republika Srpska (RS, entité des Serbes de Bosnie) célèbrent le 9 janvier l'anniversaire de la création en 1992 de la RS. Et bien, nous avons voulu par cette carte leur dire que cette Republika Srpska repose sur des fondements dans lesquels il y a des gens tués et le sang de nos fils", a déclaré Kada Hotic, de l'association des mères de Srebrenica, au cours d'une conférence de presse.

Quelque 8.000 musulmans ont été tués en juillet 1995 à Srebrenica (est) par les forces serbes, un massacre qui a été qualifié de génocide par la justice internationale, mais dont l'ampleur est souvent relativisée par des dirigeants politiques serbes de Bosnie.

Cette carte avec une photo montrant les cadavres exhumés en 2013 d'une fosse commune dans la région de Prijedor (nord-ouest) a été adressée par ces associations à près de 5.000 représentants politiques serbes de Bosnie à tous les niveaux du pouvoir.

L'objectif était que ces cartes soient reçues à la veille des cérémonies marquant le 22e anniversaire de la mise en place de la RS, proclamée le 9 janvier 1992, trois mois avant l'accès de la Bosnie à l'indépendance de l'ex-Yougoslavie et le début d'un conflit qui a fait près de 100.000 morts.

En vertu de l'accord de paix de Dayton (Etats-Unis) qui a mis un terme à cette guerre, la Bosnie est divisée en deux entités, la RS et la Fédération croato-musulmane, unies par un faible gouvernement central.

Les musulmans souhaitent l'abolition de la RS au profit d'un renforcement de l'État central.

rus/cn/bds

PLUS:hp