NOUVELLES

Washington soutient l'Irak, mais c'est à Bagdad de combattre les insurgés (Kerry)

05/01/2014 02:00 EST | Actualisé 06/03/2014 05:12 EST

Les Etats-Unis soutiennent le gouvernement irakien mais c'est à ce dernier de combattre les insurgés liés à Al-Qaïda, a déclaré dimanche le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en tournée au Moyen-Orient.

"Nous resterons aux côtés du gouvernement irakien qui lutte pour repousser" les insurgés, "mais c'est son combat - c'est quelque chose que nous avons établi il y a un moment", a affirmé M. Kerry, au lendemain de la prise de la ville de Fallouja par des combattants liés à Al-Qaïda.

"Les Etats-Unis continueront d'être en contact étroit (avec les autorités de Bagdad) (...), nous les aiderons dans leur combat mais c'est un combat qu'elles doivent à terme gagner elles-mêmes et j'ai confiance dans le fait qu'elles peuvent y parvenir", a-t-il ajouté devant la presse à Jérusalem.

Le gouvernement irakien a perdu le contrôle de Fallouja, à 60 km à l'ouest de Bagdad, à l'issue de combats contre des insurgés de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), filiale d'Al-Qaïda en Irak.

Ces violences sont les pires qu'aient connues depuis des années la province d'Al-Anbar, bastion de l'insurrection après l'invasion américaine en 2003. L'armée américaine a compté dans cette seule province près d'un tiers de ses pertes en Irak, selon le site indépendant icasualties.org.

"Nous sommes très, très préoccupés" par la montée en puissance de l'EIIL en Irak, a déclaré M. Kerry. "Ce sont les acteurs les plus dangereux dans la région", a-t-il souligné, en évoquant "leur barbarie" et leur "brutalité".

jkb-agr/cco/fcc

PLUS:hp