NOUVELLES

Une autre panne d'électricité d'importance frappe Terre-Neuve-et-Labrador

05/01/2014 07:10 EST | Actualisé 07/03/2014 05:12 EST

SAINT-JEAN, T.-N.-L. - Environ 90 000 clients de Newfoundland Power étaient privés de courant dimanche soir après qu'une centrale électrique soit tombée en mode hors-service, le plus récent problème du genre à frapper la province de Terre-Neuve-et-Labrador au cours des derniers jours.

Sur Twitter, la porte-parole Dawn Dalley a expliqué qu'un éclair avait été aperçu au poste de manoeuvre de la centrale électrique de Holyrood, mais qu'il n'y avait aucun problème à la centrale même, et que personne n'a été blessée.

Des équipes de travailleurs cherchaient à comprendre ce qui était arrivé, et des ressources additionnelles ont été acheminées à la centrale, qui se trouve à environ 50 km au sud-ouest de Saint-Jean.

Bien que des résidants aient dit avoir un entendu un bruit sourd, Newfoundland Power affirme qu'il n'y a pas eu d'explosion ni d'incendie.

Plus tôt dimanche, la première ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Kathy Dunderdale, avait demandé aux résidants et aux entreprises de la province de réduire leur consommation d'électricité dimanche, au troisième jour d'importantes pannes de courant.

Mme Dunderdale considère que cette situation met en évidence la nécessité du projet hydroélectrique Muskrat Falls.

Une infrastructure vieillissante, un incendie dans une station terminale et un blizzard qui a balayé la province vendredi soir ont surchargé le réseau électrique déjà très sollicité.

En conférence de presse à Saint-Jean, Mme Dunderdale a rappelé que tous avaient un rôle à jouer et devaient être plus conscients de l'économie énergétique durant les prochaines semaines.

Selon la première ministre, il n'y a aucun doute que les facteurs ayant mené aux pannes d'électricité mettent en évidence le besoin de donner l'aval au chantier Muskrat Falls.

Ce projet de 7,7 milliards $ en développement au Labrador fait cependant craindre à certains des dépassements des coûts et des hausses des tarifs d'électricité.

«Au cours des derniers jours, nous avons eu à faire face à beaucoup de choses dont on a parlé au cours des quatre dernières années, à propos d'une électricité fiable, durable, prévisible et abordable», a affirmé la chef du Parti progressiste-conservateur.

La chef du Nouveau Parti démocratique, Lorraine Michael, qui a souvent critiqué Mme Dunderdale pour son appui à ce projet, a affirmé que la planification aurait dû être mieux faite pour rencontrer la demande grandissante en énergie.

«C'est inacceptable qu'ils disent qu'ils ne pouvaient pas anticiper des températures froides aussi tôt. Les gens sont très contrariés dans la province et veulent des réponses, a-t-elle martelé. Quand nos compagnies d'électricité ne fournissent plus les besoins des gens à tout moment, on est dans une situation critique.»

Au plus fort des pannes, samedi matin, environ 190 000 abonnés étaient privés d'électricité, a rapporté la compagnie Newfoundland Power. À la mi-journée dimanche, ce nombre était passé à 35 000, mais la situation était instable en raison de pannes rotatives.

Toutes les écoles de la province seront fermées jusqu'à mercredi.

PLUS:pc