NOUVELLES

Turquie: Erdogan dans la tourmente politique en tournée en Asie

05/01/2014 01:09 EST | Actualisé 07/03/2014 05:12 EST

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, pris dans la tourmente d'une scandale de corruption, a quitté dimanche soir Istanbul pour une tournée au Japon, à Singapour et en Malaisie, placée sous le signe de la coopération commerciale.

M. Erdogan est accompagné lors de son périple qui durera jusqu'au 11 janvier par notamment le vice-premier ministre Bülent Arinç, plusieurs ministres, députés et fonctionnaires de haut rang.

Le chef du gouvernement turc doit s'entretenir mardi à Tokyo avec son homologue nippon Shinzo Abe.

M. Erdogan qui visitera le centre de construction du satellite turc de télécommunications Turksat 4 A, fabriqué par le Japon, sera aussi reçu par l'empereur japonais Akihito.

En mai dernier, les Premiers ministres turc et japonais avaient signé un accord intergouvernemental pour la construction de la deuxième centrale nucléaire de Turquie, à Sinop (nord), pour un montant de 22 milliards de dollars (plus de 16 milliards d'euros).

A l'issue de sa visite au Japon, le Premier ministre turc se rendra à Singapour. Recep Tayyip Erdogan s'entretiendra jeudi avec le président de la République du Singapour Tony Tan Keng Yam, et le Premier ministre Lee Hsien Loong.

La dernière étape du périple sera vendredi la Malaisie où M. Erdogan s'entretiendra avec son homologue Najib Razak et participera au forum d'affaire turco-malais.

"J'espère que notre visite permettra de nous rapprocher davantage de ces pays", a souligné M. Erdogan à l'aéroport d'Istanbul, avant son départ.

Cette tournée intervient alors que M. Erdogan qui dirige la Turquie depuis plus de dix ans à la tête d'un gouvernement islamo-conservateur, se débat depuis plus de deux semaines dans une crise politique sans précédent née d'une enquête de corruption qui a touché son entourage et provoqué un large remaniement de ses ministres.

BA/mr

PLUS:hp