NOUVELLES

Effondrement en Inde: 15 morts et les secours cherchent toujours des survivants

05/01/2014 03:32 EST | Actualisé 07/03/2014 05:12 EST

PANAJI, Inde - Armés de pelles et de rétrocaveuses, les secouristes étaient toujours à la recherche de survivants, dimanche, dans les décombres d'un immeuble résidentiel en construction qui s'est effondré samedi tuant au moins 15 travailleurs.

Les autorités craignaient que des dizaines d'autres personnes soient coincées sous les décombres, mais tentaient toujours de déterminer combien de travailleurs étaient sur les lieux lorsque la structure de cinq étages s'est effondrée, samedi après-midi dans l'État de Goa. Des témoins ont rapporté avoir vu au moins 40 employés.

Toute la nuit pendant qu'ils nettoyaient les dégâts, soldats et pompiers ont tendu l'oreille pour distinguer des cris ou des mouvements de survivants, a rapporté un responsable du gouvernement d'État Venancio Furtado.

Au moins 10 personnes ont été secourues durant la nuit, mais les chances de trouver d'autres survivants s'amenuisent, croit M. Furtado. Dimanche après-midi, le bilan s'élevait à 15 morts.

Le chef du gouvernement de Goa dit avoir demandé une évaluation du projet de construction après avoir vu des craquelures apparaître dans le bâtiment de logements adjacent, construit par la même compagnie, Bharat Developers and Realtors Pvt.

Selon Manohar Parrikar, le design de l'immeuble est en cause dans la tragédie.

La police a commencé à enquêter sur la compagnie et les autorités municipales qui ont approuvé cette construction sur un terrain marécageux de Canacona, à environ 70 kilomètres de Panaji, la capitale de l'État. Ils sont toutefois incapables de joindre le maître d'oeuvre et l'entrepreneur en bâtiment.

«Sans l'entrepreneur, il nous est impossible de savoir combien de travailleurs s'y trouvaient», a précisé Ajit Panchwadar du gouvernement, qui supervisait les opérations de secours, dimanche.

Plusieurs des employés venaient d'autres États indiens plus pauvres pour gagner environ 300 roupies, soit l'équivalent de 5 $, selon une agence de nouvelles indienne.

Beaucoup des travailleurs avaient pris congé samedi pour assister à une fête culturelle dans un État voisin.

PLUS:pc