NOUVELLES

Le Canada s'incline 2-1 devant la Russie et termine le Mondial 4e (PHOTOS)

05/01/2014 11:14 EST | Actualisé 20/05/2014 07:18 EDT
ASSOCIATED PRESS
Russia's Mikhail Grigorenko, right no.25, celebrates scoring against Canada during the World Junior Hockey Championships bronze match at Malmo Arena in Malmo, Sweden on Sunday, Jan. 5, 2014. (AP Photo/TT News Agency, Ludvig Thunman) SWEDEN OUT

MALMÖ, Suède - Le Canada s'est incliné 2-1 devant la Russie dans le match pour la médaille de bronze au Championnat du monde de hockey junior, dimanche, et termine quatrième pour une deuxième année consécutive.

Mikhail Grigorenko et Eduard Gimatov ont touché la cible en première période du côté russe.

Josh Morrissey a rendu la fin de la rencontre, jusque-là sans âme, particulièrement intéressante après avoir déjoué le gardien Andrei Vasilevski à 7:10 de la troisième période. Le Canada n'a toutefois pu créer l'égalité, en dépit de la décision de retirer le gardien Zach Fucale dans la dernière minute de jeu.

Le Canada, qui s'était incliné 6-5 devant la Russie dans le match de la médaille de bronze l'an dernier à Oufa, en Russie, n'était pas demeuré au pied du podium deux années de suite depuis sa léthargie de trois ans entre 1979 et 1981.

Leurs espoirs de décrocher une première médaille d'or en cinq ans se sont évanouis samedi lorsqu'ils se sont inclinés 5-1 devant la Finlande en demi-finale. Les Russes venaient d'encaisser un revers de 2-1 en demi-finale contre le pays-hôte, la Suède.

«C'est décevant, c'est certain, a admis Curtis Lazar. Nous avons bien joué, mais n'avons pas profité de nos chances de marquer.

«Le fait que les gars puissent revenir l'an prochain, ça les motive. C'est le Canada, tu veux qu'il retourne au sommet. C'est un tournoi difficile à remporter. C'est tout ce qui compte. Tu dois être au sommet de ta forme à chaque match.»

C'était la deuxième équipe la plus jeune de l'histoire du Canada au Mondial de hockey junior, et 11 joueurs seront admissibles pour le tournoi de 2015, qui sera présenté à Montréal et Toronto.

«Personne ne pense à l'an prochain, a confié Fucale. Nous voulions accomplir quelque chose cette année. Nous avions la chance de l'emporter, mais ne l'avons pas saisie.

«Nous voulions gagner l'or, et avons échoué. C'est difficile à accepter.»

Pendant les 48 premières minutes qui ont précédé le filet de Morrissey, c'était peut-être le match le moins intense de la rivalité entre le Canada et la Russie, en dépit des applaudissements et des chants des nombreux partisans canadiens parmi la foule de 10 714 spectateurs qui ont rempli les gradins du Malmö Arena.

La Russie évoluait en avantage numérique lorsque la passe de Grigorenko a ricoché sur le patin de Mathew Dumba avant de tromper Fucale, à 3:35 du premier tiers. Gimatov a doublé l'avance des siens à 14:38 lorsa d'une descente, après avoir utilisé Morrissey comme écran pour battre le cerbère canadien d'un tir dans la lucarne.

Le Canada a obtenu quelques chances de marquer en deuxième période, au cours de laquelle il n'y a eu aucun but, mais Bo Horvat et Griffin Reinhart n'ont pu profiter de cages béantes pour rétrécir l'écart. Aaron Ekblad a ensuite raté le coin supérieur du filet russe, et Anthony Mantha a été frustré par Vasilevski lors d'une relance du côté droit.

Le Canada a repris vie lorsque Morrissey a foncé au filet pour faire dévier une passe habile de Charles Hudon. Les partisans du Canada se sont immédiatement levés et ont scandé 'but, but, but!' en pointant le point des mises en jeu central, tandis que les arbitres étudiaient toujours la reprise vidéo afin de déterminer si Morrissey avait poussé la rondelle intentionnellement avec son patin derrière Vasilevski.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le championnat du monde de hockey junior 2014