NOUVELLES

Les 49ers et les Packers se préparent à affronter le froid nordique

04/01/2014 07:27 EST | Actualisé 06/03/2014 05:12 EST

GREEN BAY, États-Unis - Josh Boyd n'aime pas discuter de mode et il ne croit pas qu'il a besoin de porter des manches courtes pour démontrer son endurance.

Tout ce que les joueurs de ligne défensive des Packers veulent, c'est de demeurer au chaud alors que Green Bay accueillera les 49ers de San Francisco dans ce qui pourrait être un des matchs éliminatoires disputé dans les conditions les plus froides dans l'histoire de la NFL.

Il y a plusieurs histoires intéressantes entre les deux puissances de l'association nationale, mais le froid pourrait avoir le dessus sur chacune d'entre elles.

«Oui, je vais définitivement porter des manches longues, a dit Boyd, une recrue du Mississippi. Je ne vois pas ça comme un signe de courage. Je vois ça comme étant inconfortable.»

Le service national de météorologie prévoit des températures avoisinant moins-17 degrés celsius, avec des vents du nord-ouest qui résulteront en des températures ressenties entre moins-26 et moins-29 degrés.

Le match disputé dans les conditions les plus froides est connu sous le nom de «Ice Bowl» et avait été remporté 21-17 par les Packers face aux Cowboys de Dallas au Lambeau Field, la veille du Jour de l'An en 1967. Le mercure avait atteint les moins-25 degrés celsius et le vent donnait des impressions de moins-44 degrés.

Ceci pourrait être une légère consolation pour Boyd, qui jouait sous le soleil au collège.

«Je suis originaire du Mississippi, donc c'est complètement différent, a-t-il commenté. Je n'ai jamais vu des températures négatives avant d'arriver ici.»

Les joueurs de ligne sont reconnus pour leur habitude à braver le froid sans manches longues. Justin Smith, des 49ers, estime qu'il portera des manches longues pour la deuxième ou troisième fois seulement de sa carrière de 13 saisons.

«Tu ne sera pas avantagé parce que tu ne portes pas de manches. Tu ne feras pas peur à ton adversaire à cause de ça», a déclaré Smith, qui compte six sacs et demi.

Jonathan Goodwin n'a également pas de problème à porter des manches longues.

«J'ai abandonné l'idée de ne pas porter de manches pour avoir l'air plus dur, il y a longtemps», a-t-il commenté.

PLUS:pc