NOUVELLES

Le sénateur américain Ted Cruz est toujours un citoyen canadien

04/01/2014 12:08 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

OTTAWA - Le sénateur américain Ted Cruz a promis il y a plusieurs mois déjà de renoncer à sa citoyenneté canadienne. Même si 2014 est maintenant entamée, le membre du Parti républicain né à Calgary possède toujours la double citoyenneté.

Le sénateur texan, qui étudie la possibilité de se présenter à la présidence en 2016, a cependant fait savoir à un quotidien de Dallas qu'il avait retenu les services d'un avocat pour remplir les documents visant à annuler sa citoyenneté canadienne.

Lors de cette entrevue avec le Dallas Morning News, il n'a pas contesté le fait qu'il détenait toujours la double citoyenneté.

Des avocats canadiens spécialisés en immigration se perdent en conjectures face aux révélations du politicien.

Ils disent que le processus permettant de renoncer à sa citoyenneté canadienne est simple et rapide. Un document PDF de quatre pages, disponible sur le site web du gouvernement, permet même de se passer d'un avocat.

Richard Kurland, un avocat de Vancouver spécialisé en immigration, soutient que seules des préoccupations liées à la sécurité ou à la santé mentale d'une personne n'ayant pas été divulguées peuvent venir compliquer l'annulation d'une citoyenneté.

Il ajoute que des questions liées aux impôts peuvent aussi ralentir le processus, mais soutient que le gouvernement canadien n'est pas à blâmer pour ce type de délai.

La double citoyenneté du sénateur lui a donné bon nombre de maux de tête, alors certains membres néo-conservateurs du Tea Party affirment que le président Barack Obama a vu le jour au Kenya et qu'il ne devrait donc pas mener la destinée des Américains.

Environ 140 citoyens canadiens renonceraient à leur citoyenneté canadienne chaque année, selon des données du gouvernement. Plusieurs le font parce que certains pays, comme la Chine et l'Indonésie, interdisent la double citoyenneté.

PLUS:pc