NOUVELLES

Des milliers de résidences de Terre-Neuve privées d'électricité après la tempête

04/01/2014 12:25 EST | Actualisé 06/03/2014 05:12 EST

SAINT-JEAN, T.-N.-L. - Des dizaines de milliers de résidences et de commerces de Terre-Neuve-et-Labrador étaient privés d'électricité samedi, après un incendie survenu dans une station terminale à la suite du puissant blizzard qui a frappé la région vendredi.

John MacIsaac, un responsable chez Newfoundland et Labrador Hydro, a expliqué qu'un transformateur avait subi un problème à la station terminale Sunnyside vers 9 h samedi matin, provoquant un incendie et privant de courant quelque 190 000 clients.

L'incendie a été maîtrisé et personne n'a été blessé, a-t-il dit.

Selon Gary Smith, de Newfoundland Power, même si la situation s'était sensiblement améliorée, samedi, pour redonner l'électricité au plus de gens possible, certains clients pourraient demeurer dans le noir jusqu'à mardi, au mieux.

Il a ajouté que des équipes travaillaient 24 heures par jour et que des secours étaient attendus de l'Île-du-Prince-Édouard durant la journée de lundi.

Vers 22 h 30, heure locale samedi soir, quelque 87 000 clients étaient toujours privés d'électricité, selon le compte Twitter de Newfoundland Power.

«Nous apprécions la patience de nos clients, a déclaré M. Smith, plus tôt en soirée. Je comprends très bien toute l'agonie que vous vivez, a-t-il ajouté, en s'adressant à la population.

La province faisait déjà face à des pannes d'électricité planifiées depuis jeudi soir, alors que le fournisseur tente de gérer une demande accrue en raison des températures glaciales.

La compagnie énergétique a mentionné que les pannes rotatives allaient se poursuivre samedi soir, voire jusqu'à dimanche, mais qu'elles n'étaient pas liées à l'incendie ayant touché la station terminale.

Dawn Dalley, vice-présidente des relations publiques d'Hydro Terre-Neuve-et-Labrador, a indiqué que la cause du dysfonctionnement à la station terminale de Sunnyside n'était pas encore connue. Selon elle, les problèmes ont forcé l'entreprise à effectuer du délestage pour assurer l'équilibre du système.

Des centres d'accueil étaient ouverts dans l'ensemble de la province, samedi. La panne et des problèmes avec une station de pompage ont poussé les petites localités voisines de Freshwater et d'Argentia à déclarer l'état d'urgence, a mentionné samedi soir le maire de Placentia.

«Il régnait une certaine incertitude à propos de la capacité de nos réserves d'eau pour alimenter nos citoyens», a dit Wayne Power en parlant des quelque 350 ménages. «Nous demandons aux résidants d'économiser l'eau.»

Selon M. Power, un technicien était à pied-d'oeuvre pour réparer le problème dans la station de pompage. Un centre d'urgence a par ailleurs été ouvert pour accueillir les résidants.

«Les gens réagissent bien, a dit le maire. Ils reçoivent une tasse de thé chaud pendant qu'ils attendent pour que les services publics soient remis d'aplomb.»

Les services d'urgence de Terre-Neuve-et-Labrador ont publié samedi un communiqué mentionnant que les pannes étaient surveillées de près, en plus de demander aux clients d'économiser l'électricité une fois qu'ils seront rebranchés.

Les provinces de l'Atlantique se relevaient péniblement samedi du puissant blizzard qui a soufflé sur la région la veille.

La tempête a frappé les provinces maritimes vendredi, avant de se diriger au cours de la nuit vers le sud-est de la péninsule d'Avalon, à Terre-Neuve, causant des conditions routières difficiles et forçant l'annulation de vols.

Un météorologue d'Environnement Canada, David Neil, a indiqué que même si la tempête s'est maintenant déplacée au large, de forts vents devraient encore balayer l'est de Terre-Neuve durant la journée de samedi.

Des vents de 100 kilomètres/heure causent de la poudrerie dans certains secteurs, a précisé M. Neil.

Une accumulation de neige de 38 centimètres a été constatée à l'aéroport international de Saint-Jean, a-t-il indiqué. Plusieurs vols au départ de la capitale terre-neuvienne ont été annulés ou retardés.

Dans l'ouest de Terre-Neuve, la Gendarmerie royale du Canada a demandé aux résidants de rester à la maison et de ne pas s'aventurer sur les routes sauf en cas d'urgence.

Les météorologues ont prévenu qu'une masse d'air arctique continuerait de stagner au-dessus du nord-ouest de Terre-Neuve, où la température ressentie devrait descendre jusqu'à -35 degrés Celsius en raison des forts vents.

La tempête a aussi touché les Maritimes vendredi, forçant l'annulation de vols et la fermeture de routes et causant des perturbations dans les transports en commun. Des bureaux administratifs, des universités et plusieurs entreprises ont été contraints de fermer à cause de la tempête.

La tempête a particulièrement touché la Nouvelle-Écosse, où de nombreux commerces ont fermé plus tôt qu'à l'habitude. À Halifax, le service d'autobus a été suspendu pour la journée vendredi.

PLUS:pc