NOUVELLES

Sauvetage dans l'Antarctique: un navire chinois risque à son tour d'être piégé

03/01/2014 07:52 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

CANBERRA, Australie - Un brise-glace australien transportant 52 passagers secourus d'un navire russe dans l'Antarctique a dû interrompre son parcours, vendredi, en raison des craintes qu'un navire chinois impliqué dans le sauvetage ne soit à son tour piégé dans la banquise.

Le brise-glace Aurora Australis se frayait tranquillement un chemin dans la glace épaisse vers des eaux libres après qu'un hélicoptère chinois eut transporté jeudi des passagers de leur navire de recherche piégé jusqu'au Aurora.

Mais vendredi après-midi, l'équipage du brise-glace chinois qui avait fourni l'hélicoptère a dit craindre pour sa propre capacité de se rendre à bon port sans être pris dans la glace. L'Aurora — qui devait transporter les passagers jusqu'à l'État insulaire australien de la Tasmanie — a reçu la directive de demeurer dans le secteur étant donné que le navire chinois Dragon des neiges pourrait avoir besoin de secours.

Le Dragon des neiges, qui est à l'extrémité de la banquise entourant le navire russe, tentera d'avancer dans la glace vers des eaux libres tôt samedi, lorsque les conditions seront plus favorables. L'Aurora patiente à environ 11 kilomètres au nord de l'emplacement du navire chinois, a indiqué Lisa Martin, porte-parole des autorités maritimes australiennes.

Le navire russe MV Akademik Shokalskiy s'est retrouvé piégé dans la glace la veille de Noël.

Un temps plus clément avait finalement permis à une opération de sauvetage multinationale de se mettre en branle, jeudi, après des épisodes de neiges abondantes et de forts vents.

PLUS:pc