NOUVELLES

Retour au travail des employés de Silicium Québec

03/01/2014 09:53 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

Après un lock-out qui a duré près de huit mois, les employés de Silicium Québec à Bécancour sont retournés au travail vendredi matin.

Tous les travailleurs s'étaient donné rendez-vous pour marquer l'occasion. Ils sont arrivés ensemble à l'usine, même si seulement 75 des 145 employés étaient à l'horaire à compter de 7 h 30 vendredi.

Le retour au travail des employés de Silicium Québec se fera de façon progressive. Environ 85 % des effectifs devraient être en poste d'ici le mois de mars.

Le président du syndicat, Jean Simoneau, anticipe cependant un retour au travail difficile pendant les premiers mois. « On ne peut pas retourner au travail après huit mois et faire comme si rien ne s'était passé. »

Les employés de l'usine de Bécancour sont contents de reprendre le travail. Ils ont accepté à 76 % une entente de principe conclue avec la direction de l'usine la semaine dernière.

Un lock-out de presque huit mois

La direction de Silicium Québec à Bécancour avait décrété un lock-out le 3 mai 2013. La convention collective des employés était arrivée à échéance le 30 avril 2013.

Le recours à la sous-traitance et la question salariale étaient notamment au cœur du litige.

Selon le syndicat, le nouveau contrat de travail, d'une durée de quatre ans, prévoit un gel de salaire jusqu'au 31 octobre 2016. Une augmentation de 2,75 % sera alors accordée. Au départ, la direction souhaitait réduire le salaire des employés de 20 %.

Toujours selon la partie syndicale, l'entreprise ne pourra recourir davantage à des sous-traitants, comme elle le demandait. Les employés auront par ailleurs toujours droit à une sixième semaine de vacances.

Leur régime d'assurance collective sera toutefois moins généreux. Les travailleurs devront maintenant assumer 20 % de leurs frais médicaux.

PLUS:rc