NOUVELLES

Projets des duchesses : des objectifs financiers réalisables, dit le Carnaval

03/01/2014 02:53 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

Les difficultés qu'éprouvent les duchesses du Carnaval à financer leurs projets n'inquiètent pas outre mesure l'organisation du Carnaval de Québec.

À moins d'un mois du début du festival, aucune duchesse n'est encore parvenue à amasser les sommes nécessaires à la mise en œuvre des projets qu'elles proposent. Les duchesses récoltent les dons par l'entremise du site de socio-financement de la Ruche.

Le directeur du développement des affaires et des ventes du Carnaval de Québec, Jean David, affirme que les résultats actuels répondent aux attentes des organisateurs. Il s'agit, dit-il, de projets à échelle humaine et d'objectifs financiers réalisables (pas plus de 2000 $).

« Oui, il y a certains projets qui sont à 12 %, 40 %, 35 % de leur objectif, mais il y a encore du temps devant nous, et puis, autre chose, c'est qu'il y a des sommes qui ne sont pas encore comptabilisées sur la Ruche pour l'instant. L'argent qu'elles ont pu recevoir de parents, d'amis, de collaborateurs, de partenaires et qu'elles déposeront dans les prochains jours », note M. David.

Ce dernier ajoute que les duchesses disposaient de peu de temps pour faire valoir leur projet.

M. David mentionne par ailleurs qu'il s'agit d'une première expérience sur une plate-forme de financement participatif et que le site Internet lui-même en est à ses débuts. Les citoyens ne sont pas encore très familiers avec cette façon de faire.

« Si vous n'avez pas de compte PayPal, vous devez vous en créer un, ce qui peut être un peu plus rébarbatif », souligne-t-il à titre d'exemple.

Aussi, bien qu'il note quelques failles au site de la Ruche, Jean David estime que dans l'ensemble, il s'agit d'un projet prometteur. « D'une certaine façon, c'est l'avenir », lance-t-il.

Le directeur du développement affirme qu'à l'avenir, l'organisation du Carnaval souhaiterait un plus grand engagement populaire.

À une semaine du dévoilement de la programmation, Jean David promet une édition charnière mémorable, la plus belle, conclut-il.

PLUS:rc