NOUVELLES

Pakistan : deux leaders sunnites radicaux abattus à Islamabad (police)

03/01/2014 09:08 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

Des hommes armés ont abattu vendredi deux cadres d'une organisation musulmane radicale à Islamabad, la capitale pakistanaise, généralement épargnée par les violences qui minent le pays.

Le secrétaire général de la branche locale du Ahl-e-Sunnat Wal Jamaat (ASWJ), une organisation sunnite anti-chiite, le mufti Muneer Muavia, et son collègue Qari Asad Mehmood, ont été tués dans le quartier I-8 de la capitale, ont indiqué des sources policières.

"Deux hommes armés ont ouvert le feu sur leur véhicule et aussitôt pris la fuite", a déclaré à l'AFP Ghazanfar Niaz Ahmed, un responsable de la police locale.

"Nos chefs ont été tués dans un attentat ciblé", a confirmé à l'AFP Muhammed Tayyeb Haidri, un porte-parole de l'ASWJ.

Ce mouvement est considéré comme la branche politique du Lashkar-e-Jhangvi, une organisation armée ayant revendiqué de nombreux attentats contre la minorité musulmane chiite qui constitue environ 20% de la population du Pakistan, pays de plus de 180 millions d'habitants.

Au cours des dernières semaines, le Pakistan a connu de nombreux heurts entre musulmans sunnites et chiites. Et plus tôt cette semaine, au premier jour de la nouvelle année, deux chiites ont été tués dans un attentat suicide dans la banlieue de Quetta, capitale de la province instable du Baloutchistan (sud-ouest).

ks/pdw/gl/sym

PLUS:hp