NOUVELLES

Ottawa maintient l'achat controversé des Cyclone pour remplacer les Sea Kings

03/01/2014 07:07 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

OTTAWA - Le gouvernement fédéral a décidé de maintenir l'achat controversé des hélicoptères CH-148 Cyclone.

Ottawa ira de l'avant avec son projet d'acquisition des hélicoptères maritimes pour remplacer les Sea Kings CH-124 vieillissants, qui doivent être retirés à partir de 2015.

Le projet de remplacement des Sea Kings datant de 50 ans — qui s'envolent des plateformes de navires de guerre canadiens — est en retard de plusieurs années, fait l'objet de dépassements de coûts de plusieurs milliards de dollars par rapport aux estimations d'origine et semble plombé par des failles techniques.

L'année dernière, le ministère des Travaux publics avait indiqué se pencher sur d'autres types d'appareils car le fabricant du Cyclone, Sikorsky, avait seulement livré quatre appareils d'essais, que la Défense nationale avait refusé d'approuver formellement.

Le ministère des Travaux publics avait précédemment demandé une analyse indépendante quant à la capacité de Sikorsky de livrer ce qu'il avait promis.

Le gouvernement a indiqué vendredi que le rapport a conclu à la «viabilité» du programme de remplacement des Sea Kings «à la condition d'adopter un modèle différent de gouvernance et de structure du projet».

Un communiqué publié vendredi en fin d'après-midi affirme qu'un programme d'amélioration des capacités sera mis en place de manière à obtenir des hélicoptères CH-148 Cyclone pleinement opérationnels en 2018.

La ministre des Travaux publics, Diane Finley, a soutenu par communiqué que Sikorsky a accepté de livrer les nouveaux hélicoptères sans coûts additionnels pour le gouvernement fédéral.

Aucun responsable gouvernemental ou porte-parole du ministère n'était disponible, vendredi, pour répondre à des questions à la suite de l'annonce par communiqué.

PLUS:pc