NOUVELLES

Libye: le Britannique abattu travaillait pour une société de maintenance (député)

03/01/2014 10:25 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

Le Britannique retrouvé mort jeudi en Libye aux côté d'une Néo-zélandaise travaillait pour une société de maintenance d'équipements, a indiqué vendredi un député libyen.

"Le Consul de l'ambassade britannique à Tripoli est arrivé vendredi" à Sabratha, en compagnie du "directeur de la société de maintenance d'équipements qui employait le Britannique abattu", a déclaré à la chaîne de télévision privée Libya al-Ahrar le député de Sabratha, Saleh Mitou.

Il a ajouté que les corps devraient être remis à l'ambassade britannique. Ils avaient été découvert jeudi, marqués d'impacts de balles, entre Sabratha et Mellitah.

A Londres, le ministère des Affaires étrangères a indiqué que les deux victimes avaient été identifiées, sans donner aucun détail, et appelé à une enquête approfondie sur l'incident.

"La police a informé leurs familles et les services consulaires leur apportent un soutien en Libye et au Royaume-Uni. Nos pensées sont avec eux en ce moment difficile", indique le ministère dans un communiqué.

"Nous appelons le gouvernement libyen à mener une enquête approfondie sur cet incident tragique, tout en continuant à faire son possible pour traduire en justice les auteurs de ce crime épouvantable", poursuit le ministère.

Le Conseil local de Sabratha (équivalent de la mairie, ndlr) a présenté ses condoléances "aux familles des victimes, à la Grande Bretagne et à la Nouvelle-Zélande", soulignant "être certain que cet incident n'influera pas sur les relations historiques avec ces deux pays".

Le directeur de police de Sabratha, le Colonel Hassen Kamoka, a expliqué dans une interview à la télévision libyenne que ses service avaient été notifiés de la disparition de deux individus, et que, peu après, ils avaient été contactés par un Libyen qui avait découvert deux corps au bord d'une plage.

"Une équipe s'est rendue sur le lieux du crime en compagnie du parquet, qui a aussitôt ordonné une enquête", a-t-il ajouté.

Selon lui, les premières investigations et examens médicaux indiquent que les victimes ont été tuées par balles, mais le mobile et les auteurs de cet acte restaient inconnus.

La région de Mellitah abrite un complexe gazier géré par Mellitah Oil and Gas, une société mixte détenue à parts égales par le groupe italien ENI et la Compagnie nationale pétrolière de Libye (NOC). Il fournit l'Italie en gaz via le gazoduc Greenstream.

yba/cbo

PLUS:hp