NOUVELLES

Le Premier ministre indien ne fera pas de 3e mandat après les élections

03/01/2014 01:37 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

Le Premier ministre indien Manmohan Singh a déclaré vendredi qu'il n'effectuera pas un troisième mandat quel que soit le résultat des élections prévues cette année.

"Dans quelques mois, après les élections législatives, je remettrai le pouvoir à un nouveau Premier ministre", a-t-il dit lors de sa première conférence de presse en trois ans. Singh, 81 ans, a déjà laissé entendre qu'il voulait laisser la place à Rahul Gandhi, un héritier de la dynastie qui a dominé la vie politique indienne depuis l'indépendance.

"Rahul Gandhi serait un excellent candidat. J'espère que notre parti le désignera en temps voulu", a dit Manmohan Singh.

Selon les sondages, son parti, le Parti du Congrès, a toutefois très peu de chances de remporter les élections prévues d'ici au mois de mai face au parti d'opposition Bharatiya Janata Party, dirigé par Narendra Modi.

"Il serait catastrophique pour le pays d'avoir Narendra Modi comme Premier ministre", a dit Singh, dans une vive attaque contre le leader de ce parti hindou nationaliste.

Narendra Modi a axé sa campagne sur sa volonté de mettre en place un gouvernement propre et efficace, misant sur l'usure du parti du Congrès, au pouvoir depuis 2004 et dont la réputation est entachée par plusieurs scandales de corruption.

Le gouvernement du Premier ministre Manmohan Singh est par ailleurs confronté à une économie au ralenti et des réformes qui patinent.

adp-pmc/pdh/ml

PLUS:hp