NOUVELLES

Des fans de Ferrari au chevet de Schumacher pour son 45e anniversaire

03/01/2014 07:34 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

Des fans de l'ancien champion de F1 Michael Schumacher, dans le coma après un accident de ski, s'étaient donné rendez-vous vendredi à l'occasion de son 45e anniversaire devant l'hôpital de Grenoble, dans les Alpes françaises, pour une manifestation silencieuse à l'initiative de Ferrari.

En fin de matinée, plusieurs dizaines de supporteurs de l'écurie italienne, avec laquelle Schumacher a remporté la plupart de ses victoires, étaient rassemblés devant l'hôpital, arborant drapeaux, écharpes et casquettes rouges aux couleurs de la "Scuderia".

"Schumi nous a donné beaucoup dans le passé. La seule chose qu'on pouvait faire c'était de venir ici et de le soutenir lui et sa famille pour son anniversaire", a expliqué à l'AFP Stefano Pini, 47 ans, comptable à Erba, près de Côme, dans le nord de l'Italie.

Coiffé de la casquette rouge de Schumacher, Stefano explique qu'il s'est levé à 03H00 du matin pour prendre un autocar à Milan et venir participer à l'hommage organisé par les clubs de fans Ferrari, dont les banderoles s'étalaient devant l'entrée de l'hôpital : Bergame, Varèse, Travedona, etc.

En ces jours "si difficiles pour lui", Ferrari avait annoncé jeudi avoir mis une "vingtaine d'autocars" à la disposition de ses fans dans toute l'Italie. Seuls deux cars sont arrivés à Grenoble vendredi, amenant à peine une centaine de fans, soit moins que les journalistes présents sur place depuis dimanche.

Plus grand champion de l'histoire de la Formule 1, Michael Schumacher est hospitalisé en soins intensifs depuis dimanche au Centre hospitalier universitaire de Grenoble après avoir été victime d'un grave traumatisme crânien lors d'une chute à ski à Méribel, station de sports d'hiver des Alpes françaises.

La famille de Michael Schumacher a exprimé jeudi ses remerciements pour les nombreux soutiens reçus et assuré que l'ancien champion de F1 était "un combattant" qui "n'abandonnera pas".

Une manifestation qui ne fait pas l'unanimité

"C'est son anniversaire, c'est important d'être là aujourd'hui", témoigne Gabriel Klos, 36 ans, portant une veste et une casquette semblables à celles du pilote allemand, venu avec son fils de 12 ans, alors que l'initiative n'a pas fait l'unanimité parmi les 130 clubs de supporteurs que compte Ferrari en Europe.

Le président du club Ferrari Roma-Colosseo, Roberto Luongo, a ainsi refusé de s'y associer "par égard pour un homme qui souffre".

Le club de fans de Kerpen, ville allemande où a grandi le champion, a lui aussi estimé que "l'anniversaire de Schumacher n'était pas une occasion de faire la fête".

La manifestation de soutien de Ferrari a parfois tourné à la cohue, notamment quand fans et journalistes se sont massés devant l'une des entrées de l'hôpital, empêchant patients et personnel médical de circuler librement.

Aucune information ne filtre depuis mercredi sur l'état de santé du pilote, alors qualifié de "stationnaire", mais toujours "critique".

Sur place, le pilote est notamment entouré par Corinna, son épouse depuis 1995, son père Rolf et son frère Ralph, également coureur automobile.

Son ami, Jean Todt, président de la Fédération internationale automobile et ancien directeur de la Scuderia Ferrari, s'est aussi rendu à son chevet ces derniers jours.

L'ancien pilote de Formule 1 Philippe Streiff, tétraplégique à la suite d'un accident lors d'essais à Rio de Janeiro, est aussi allé à l'hôpital pour remettre un message à la femme de Michael Schumacher.

"J'espère qu'il pourra communiquer, qu'il n'aura pas de séquelles comme moi j'en ai eu", a-t-il déclaré à la presse.

Le parquet a ouvert une enquête sur les circonstances de l'accident, l'affaire étant susceptible de prendre une tournure judiciaire si des responsabilités venaient à être identifiées.

Une des questions tient à la vitesse à laquelle skiait Michael Schumacher, qui a heurté dimanche matin un rocher de la tête, alors qu'il était en compagnie de son fils Mick, 14 ans, dans un secteur hors piste.

Si la vitesse n'est pas en cause, un éventuel défaut de signalisation d'une zone dangereuse pourrait faire débat.

L'accident est survenu dans un secteur hors piste à faible pente, couvert d'une neige fraîche d'où affleuraient de nombreux rochers, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Cette zone est balisée de part et d'autre par les piquets rouges et bleus des pistes avoisinantes. Mais elle n'est pas équipée de filets de protection ou de panneaux signalant un danger éventuel.

Enfin, des questions peuvent aussi porter sur un défaut du matériel équipant Schumacher, notamment son casque et ses skis.

Michael Schumacher est le pilote de Formule 1 le plus titré au monde, devant l'Argentin Juan-Manuel Fangio, avec sept titres de champion du monde entre 1994 et 2004 et 91 victoires en Grands Prix.

aag-dfa/cfe/thm

PLUS:hp