NOUVELLES

De la cocaïne sous des perruques: deux Portugaises arrêtées à Madrid

03/01/2014 05:58 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

La police espagnole a arrêté à l'aéroport de Madrid deux Portugaises qui arrivaient du Brésil, transportant chacune plus d'un kilo de cocaïne dissimulé sous des perruques, une nouvelle méthode "très élaborée et difficile à détecter" selon le ministère de l'Intérieur.

Les deux femmes, âgées de 18 et 28 ans, ont été interpellées séparément, à leur descente de deux vols différents arrivés de Sao Paulo, a indiqué la police dans un communiqué.

Chacune portait, cachés sous une perruque, six petits paquets renfermant au total 1,2 kilo de cocaïne, "cousus et attachés par des tresses à leurs cheveux", placés sous un bas noir fixé avec du ruban adhésif au faux cuir chevelu, a expliqué le communiqué.

Selon le ministère de l'Intérieur, il s'agit là "d'une méthode nouvelle pour introduire de la drogue, très élaborée et difficile à détecter en raison du réalisme des faux cheveux".

Les liens étroits entre l'Espagne et ses anciennes colonies d'Amérique latine ont fait de ce pays une porte d'entrée de la cocaïne en Europe. En 2012, les services de police espagnols ont saisi plus de vingt tonnes de cocaïne, soit 41 pour cent des quantités totales saisies en Europe sur l'ensemble de l'année.

Mais la police doit sans cesse s'adapter à des trafiquants qui rivalisent d'ingéniosité. Si les chargements de bananes sont l'une des cachettes de prédilection pour les trafiquants de cocaïne, de la drogue a aussi été découverte ces dernières années dans des cargaisons de roses, de petits gâteaux sud-américains ou de bois exotique, et même dans le ventre d'un labrador vivant.

sg/elc/abk

PLUS:hp