NOUVELLES

Début des négociations sur un cessez-le-feu au Soudan du Sud (autorités éthiopiennes)

03/01/2014 03:15 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

Les parties au conflit au Soudan du Sud ont entamé vendredi à Addis Abeba des négociations sur un cessez-le-feu pour mettre un terme à près de trois semaines de combats, a annoncé le ministère éthiopien des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Les négociations ont commencé", entre des émissaires du président Salva Kiir et de son rival et chef de la rébellion, l'ex- vice président Riek Machar, a déclaré le ministère. Les deux parties rencontrent des représentants des pays de la région. Des pourparlers directs débuteraient au plus tôt samedi.

L'Igad (Autorité intergouvernementale pour le développement en Afrique de l'Est), qui chapeaute les discussions, "s'est engagée à soutenir (les négociations) par tous les moyens possibles", ajoute le texte.

Les équipes de négociation des deux camps avaient commencé à arriver mercredi dans l'hôtel de la capitale éthiopienne où doivent se tenir les discussions mais le début des pourparlers avait été retardé, en attendant que les délégations soient complètes.

"Tous les membres des équipes de négociation du gouvernement et de l'opposition du Soudan du Sud sont arrivés", a précisé le ministère éthiopien des Affaires étrangères.

Les pourparlers visent à mettre fin à un conflit qui a déjà fait des milliers de morts en près de trois semaines dans ce pays indépendant depuis 2011 seulement. Les troupes rebelles sont notamment actives dans le Nord, région pétrolière, et dans l'Est.

Les combats ont commencé le 15 décembre, quand M. Kiir a accusé M. Machar -limogé de son poste en juillet 2013- d'avoir tenté un coup d'Etat.

M. Machar a rejeté cette accusation, accusant en retour le président d'avoir voulu éliminer ses rivaux.

Les organisations humanitaires ont dénoncé une aggravation de la situation des civils.

str-pjm/sd/ml

PLUS:hp