NOUVELLES

22 religieux et volontaires catholiques tués en 2013 (Fides)

03/01/2014 12:23 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

Vingt-deux "agents pastoraux", en majorité des prêtres mais aussi des volontaires laïcs catholiques, ont été tués en 2013 dans le monde, soit près de deux fois plus qu'en 2012, a relevé vendredi l'agence missionnaire Fides.

Selon cette agence basée au Vatican, qui dresse chaque année ce bilan, 19 prêtres, une religieuse et 2 laïcs ont été tués l'an dernier. 13 morts avaient été enregistrés en 2012 par l'agence, 26 en 2011 et 25 en 2010.

Dans son rapport, Fides relève que l'Amérique est le continent qui enregistre le plus grand nombre de décès : 15 au total, majoritairement en Colombie et au Mexique, mais aussi au Brésil, Venezuela, Panama et en Haïti. En Afrique, 3 personnes ont été tuées : un prêtre en Tanzanie, une religieuse à Madagascar et un laïc au Nigéria. L'Asie compte également trois morts : deux prêtres en Inde et en Syrie et un laïc aux Philippines. Enfin, en Europe, 1 prêtre a été tué en Italie.

Dans la majorité des cas, ces personnes ont été tuées lors de tentatives de vol à main armée ou de cambriolage, dans certains cas après une agression "brutale et féroce", relève Fides qui y voit un "signe de déliquescence morale et de pauvreté économique et culturelle".

Enfin, l'agence rappelle le sort de prêtres, religieux ou laïcs enlevés ou portés disparus. Le document s'alarme notamment de la situation des chrétiens en Syrie, pays frappé par une guerre civile, où certains prélats ou religieux n'ont plus donné signe de vie. C'est le cas du père italien Paolo Dall'Oglio, disparu depuis juillet dernier dans le nord de la Syrie.

str-mle/jeb

PLUS:hp